eHealth : De nouveaux hubs à Anvers et Bruges

15/01/10 à 10:10 - Mise à jour à 10:09

Source: Datanews

Il y a douze mois, l'on était peut-être un peu en avance, mais en cette année 2010, la plate-forme eHeath semble vraiment atteindre sa vitesse de croisière. "Les services de base sont quasiment tous opérationnels", confirme Frank Robben, administrateur général de la Banque-Carrefour.

Il y a douze mois, l'on était peut-être un peu en avance, mais en cette année 2010, la plate-forme eHeath semble vraiment atteindre sa vitesse de croisière. "Les services de base sont quasiment tous opérationnels", confirme Frank Robben, administrateur général de la Banque-Carrefour.

C'est ainsi que les médecins peuvent dès aujourd'hui vérifier si une personne a été vaccinée contre la grippe ou a effectué une déclaration d'euthanasie, et que des infirmières à domicile peuvent envoyer des factures électroniques. Au Gasthuisberg et à l'UZ Brussel, on réalise déjà des prescriptions électroniques, alors que d'autres grands hôpitaux sont en phase de test.

"En outre, nous avons introduit une première version de la boîte aux lettres électronique et nous sommes sur le point de lancer le 'répertoire de références', ce fameux système qui autorise l'échange des données des patients."

Selon Robben, il y aurait un accord entre 96 des 120 hôpitaux de notre pays. "eHealth servira de boîte aux lettres", déclare-t-il. "Nous allons simplement renvoyer vers les concentrateurs régionaux qui, à leur tour, établiront le lien vers l'endroit où est stockée l'information sur le patient."

En d'autres mots, des renvois vers des données médicales seront stockés dans les hubs régionaux. Pour un patient de l'hôpital de Melsbroek, eHealth établira donc le lien vers le concentrateur régional couvrant Melsbroek, à savoir Louvain.

"Nous avons défini et largement documenté les services web sur notre site web", poursuit Robben. "La demande de documents ne se fera pas via eHealth, mais notre système de cryptage sera bien retenu."

Il y aura six hubs en tout. Un en Wallonie (le 'Réseau Santé Wallon'), et un à Louvain, Bruges, Gand, Anvers et Bruxelles. "Les hôpitaux wallons se rangeront derrière le Réseau à Charleroi, alors que Louvain couvrira 35 cliniques et Gand une vingtaine. A Bruges et Anvers, les hubs doivent encore être installés."

Un autre grand projet pour les mois à venir porte sur la simplification de la demande de médicaments coûteux. "Aujourd'hui, c'est encore une affaire complexe. Si l'on a besoin d'un médicament anti-aigreurs, cela peut prendre quelques semaines, avant que toutes les formalités soient remplies."

Robben & co. ont négocié un accord entre mutuelles, médecins et pharmaciens afin de créer une banque de données, où seront stockées les conditions de remboursement par médicament. Ainsi, les médecins et pharmaciens pourront savoir en quelques secondes si un patient répond aux conditions pour être remboursé d'un médicament onéreux."

Nos partenaires