Efficy remporte l'Euro Tech Start-up Competition

30/11/12 à 19:40 - Mise à jour à 19:40

Source: Datanews

Le fournisseur CRM belge Efficy a remporté le concours Euro Tech Start-up organisé par US Mac dans le cadre de la mission économique de Brussels Invest & Export à Silicon Valley. "Revenue always wins", a déclaré Chris Burry un membre du jury et co-CEO d'US Mac.

Efficy remporte l'Euro Tech Start-up Competition

Le fournisseur CRM belge Efficy a remporté le concours Euro Tech Start-up organisé par US Mac dans le cadre de la mission économique de Brussels Invest & Export à Silicon Valley. "Revenue always wins", a déclaré Chris Burry un membre du jury et co-CEO d'US Mac.

Pouvoir effectuer une présentation devant un jury américain expérimenté a été le point d'orgue du voyage pour la plupart des participants à la mission à San Francisco. Les nerfs étaient donc à fleur de peau hier soir lors de la Tech Start-up Competition organisée par l'US market access center US Mac.

Huit starters belges disposaient de trois minutes pour se présenter à un jury très critique. Naturellement, ces gens doivent juger des startups quasi quotidiennement, mais la façon dont notamment Monali Jain du Keiretsu Forum et Chris Burry, co-CEO d'US Mac ont dévoilé les faiblesses des candidats, fut à tout le moins impressionnante. Le jury avait besoin d'à peine quelques secondes pour pouvoir déterminer où le bât blessait et ce qui manquait dans la présentation. Et les remarques assénées étaient à chaque fois parfaitement justifiées.

Finalement, ce sont Efficy (un fournisseur de solutions CRM selon une formule SaaS, 12/15), Esperity (une plate-forme sur laquelle des malades du cancer peuvent partager des informations sur les symptômes et les traitements de la maladie, 11/15), TeamBlogger (un 'community engine' pour sportifs, 10/15) et World of Gaming (une plate-forme de jeux pour télévision interactive, 10/15) qui ont été retenus.

Le lauréat Efficy aura pendant deux mois à sa disposition un bureau gratuit dans le 'start-up accelerator' RocketSpace et pourra compter sur quatre heures de coaching. Les autres devront se satisfaire des bons conseils qu'ils ont reçus.

Gagner de l'argent

"Une chose est évidente", a expliqué Chris Burry après coup. "Au niveau de la technologie, les Belges ont pas mal de potentiel. Mais aux Etats-Unis, tout porte sur la manière de gagner de l'argent. Et de cela, nombre d'entrepreneurs internationaux en tiennent nettement trop peu compte. Ils sont amoureux de leur technologie, mais ils doivent se demander comment gagner de l'argent avec elle."

"Efficy est donc à mes yeux le juste lauréat. Ces gens opèrent sur un marché surpeuplé, mais y enregistrent quand même déjà un chiffre d'affaires intéressant. Ils peuvent donc attirer des clients. La petite entreprise ne doit plus qu'apprendre à quelque peu mieux comprendre ce qu'elle fait de spécial."

Cela n'a en effet pas été dit lors de la présentation. Pas de problème pour le jury? "Revenue always wins, répond Burry en riant. "Efficy a un produit spécifique, à savoir une application CRM lui permettant d'approcher un groupe de clients clairement délimité. Si j'ai bien compris, l'entreprise reçoit déjà aussi un feedback positif du marché et elle est rentable. C'est très, très convaincant."

"Je sais qu'en fait, Efficy est nettement plus en avance que les autres entreprises que nous avons vues aujourd'hui, mais si vous envisagez qui a le plus de chance de réussir en ce moment, c'est quand même cette entreprise. Les autres participants ont certes présenté une technologie intéressante aussi, notamment Vibe, la startup à la technologie de détection des mouvements, mais elle ne l'a pas emporté, parce qu'elle ne sait pas encore comment développer une activité rentable. C'est çà le véritable défi. Il faut pouvoir lancer son produit sur le marché. Si vous n'avez pas encore franchi ce pas, il vous reste du pain sur la planche."

Plus mature "La qualité des présentations était bonne", ajoute Monali Jain du Keiretsu Forum. "Ce fut donc un plaisir que de les évaluer, mais nombre de starters en sont encore à un stade très précoce. Ils ont encore un long chemin à parcourir, ce qui a joué à coup sûr dans les évaluations. Ils doivent encore gagner en maturité."

"Je ne suis pas prêt d'oublier Esperity, parce qu'il y a là un lien émotionnel: ma mère est décédée d'un cancer. Reste à espérer maintenant qu'Esperity puisse s'attirer suffisamment d'utilisateurs. Ce sera déterminant pour le succès ou non de l'entreprise. Un autre point important, c'est la sécurité. Sa plate-forme devra être hermétique, car l'on va y placer des informations très sensibles."

"Supposons que quelqu'un vole ces informations ou en abuse. Dans ce cas, c'en est fini. Esperity progresse sur un terrain où elle doit parfaitement se couvrir, y compris sur le plan juridique. Si cela n'est pas possible, la start-up aura un gros problème."

En savoir plus sur:

Nos partenaires