Edward Snowden souhaite que les pirates fassent barrage aux espions

22/07/14 à 13:45 - Mise à jour à 13:45

Source: Datanews

Le dénonciateur de la NSA, Edward Snowden, souhaite faire appel aux pirates (hackers) afin qu'ils développent des technologies permettant de protéger les utilisateurs contre les pratiques de mise sur écoute par les autorités.

Edward Snowden souhaite que les pirates fassent barrage aux espions

© AFP

Snowden, l'homme qui, au début de l'année dernière, dévoila dans la presse les pratiques d'espionnage du service de renseignements américain NSA et qui est depuis lors en cavale, entend 'crowdsourcer' la cyber-sécurité. Il invite ainsi les pirates à s'unir et à concevoir des technologies qui devraient empêcher les agences d'espionnage de subtiliser les secrets des internautes.

Il a lancé cet appel lors d'une conférence internationale des hackers organisée à New York. Il y a pris la parole via une connexion vidéo, puisqu'il séjourne encore et toujours en Russie, où il a obtenu temporairement l'asile politique.

Fixer les droits en code IT

"Vous dans cette salle, vous avez les moyens et la connaissance pour rendre l'avenir meilleur en fixant nos droits dans le code IT des programmes et protocoles auxquels nous faisons chaque jour confiance", a déclaré Snowden. "Une grande partie de mon travail ultérieur y sera consacrée, et j'espère que vous y moi, nous y arriverons."

Snowden a défendu une fois encore sa décision de révéler des milliers de documents secrets de la NSA. Il a affirmé que les Américains n'étaient généralement pas du tout au courant de l'ampleur des pratiques d'espionnage de leurs autorités. Mais "en tant qu'Américains et que membres de la communauté internationale, ils ont le droit de savoir dans les grandes lignes dans quelle mesure la stratégie poursuivie par leur gouvernement impacte leur vie."

Guantánamo

Snowden n'a provisoirement pas l'intention de rentrer aux Etats-Unis. Il ne croit pas qu'il y aura droit à un procès équitable. La semaine dernière, il a toutefois prétendu qu'en raison de ses dénonciations, il se résignerait à passer le reste de sa vie dans le terrible camp de prisonniers américain de Gunatánamo Bay. (TV)

En savoir plus sur:

Nos partenaires