EDS rectifie le tir

07/02/08 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Lors de l'annonce des résultats du premier semestre de 2007 d'EDS, les analystes avaient froncé les sourcils au vu de la faible quantité de gros contrats décrochés par l'entreprise de services IT. Au cours de la seconde partie de 2007, EDS a redressé la barre.

Lors de l'annonce des résultats du premier semestre de 2007 d'EDS, les analystes avaient froncé les sourcils au vu de la faible quantité de gros contrats décrochés par l'entreprise de services IT. Au cours de la seconde partie de 2007, EDS a redressé la barre.

Le chiffre d'affaires annuel d'EDS a crû de 4 pour cent à 22,1 milliards de dollars. Son bénéfice net s'est établi à 716 millions de dollars (contre 470 millions l'année précédente), pour passer de 0,89 à 1,35 dollar par action. Au quatrième trimestre, le bénéfice a cependant subi les effets négatifs des restructurations au sein de l'entreprise. En 2007, EDS avait annoncé vouloir se séparer de 12.000 collaborateurs.

Lorsqu'EDS présenta les résultats de son premier semestre de 2007, les analystes avaient fustigé les mauvais chiffres relatifs aux nouveaux contrats. Bien que le CEO, Ron Rittenmeyern ait à l'époque tenu des propos durs - "50 contrats de plus de 100 millions de dollars en automne" - et qu'EDS n'ait pu matérialiser cette ambition, l'entreprise n'en a pas moins enregistré le plus important chiffre d'affaires d'arrière-saison en nouveaux contrats depuis 2001, soit 11,8 milliards de dollars.

En tout, la valeur des contrats en 2007 s'est établie à 19,5 milliards de dollars. En raison de la faiblesse du premier semestre, c'est 26 pour cent de moins qu'en 2006. Initialement, EDS avait prévu 23 milliards de dollars de nouveaux contrats. 28 méga-contrats (de plus de 100 millions de dollars) ont été conclus en 2007, contre 26 en 2006.

Pour 2008, l'entreprise table sur une croissance de 2 pour cent de son chiffre d'affaires et sur un bénéfice par action plus ou moins identique à celui de cette année (1,35 dollar par action). La valeur totale des contrats devrait dépasser les 20 milliards de dollars.

Nos partenaires