Easynet Belgique vise des contrats plus juteux

11/08/11 à 12:05 - Mise à jour à 12:05

Source: Datanews

Le fournisseur de services télécoms Easynet entend décrocher de plus gros contrats en Belgique et pense cette année encore attirer deux clients représentant chacun 1 million d'euros. Voilà ce qu'annonce Dirk Peeters, en charge de la zone de l'Europe du Nord.

Easynet Belgique vise des contrats plus juteux

Le fournisseur de services télécoms Easynet entend décrocher de plus gros contrats en Belgique et pense cette année encore attirer deux clients représentant chacun 1 million d'euros. Voilà ce qu'annonce Dirk Peeters, en charge de la zone de l'Europe du Nord.

Easynet se concentrera toujours davantage sur les clients plus importants. Aux Pays-Bas, elle a vendu le mois dernier son département Concepts ICT (fiber-to-the-home) à la société d'investissements Reggeborgh, copropriétaire de Reggefiber. Chez nos voisins du nord, Easynet compte encore 1.600 PME clientes, "mais leur vente n'est pas encore à l'ordre du jour", affirme Dirk Peeters. En Belgique par contre, les 1.100 PME clientes ont été cédées à Toledo, il y a deux ans.

"Nous visons des contrats plus juteux à partir d'un demi million jusqu'à un million et demi d'euros", ajoute Peeters. Et l'entreprise de cibler surtout l'industrie (dont fait partie son client Barry Callebaut) et la vente au détail (Qpark). "Pour le secteur financier, nous ne sommes pas suffisamment grands, alors que le secteur public demande trop de travail de lobbying." Dirk Peeters table sur 2 nouveaux clients importants par an. Il mise beaucoup sur unified communications sur base de Microsoft Lync (conjointement avec l'intégrateur Getronics) et sur les solutions PBX hébergées sur base de Cisco.

Jusqu'à l'année dernière, Easynet faisait partie du groupe BskyB, mais elle a été vendue à la société d'investissements Lloyds Development Capital. Au Benelux, Easynet réalise un chiffre d'affaires de 43 millions d'euros, dont 14 millions d'euros en Belgique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires