Eandis éduque le futur utilisateur d'énergie

29/08/13 à 18:10 - Mise à jour à 18:10

Source: Datanews

La maison 'Living Tomorrow' de Vilvorde lance une exposition interactive ayant comme sujet 'Het energieverhaal van morgen' (l'histoire énergétique de demain), telle qu'Eandis la voit.

Eandis éduque le futur utilisateur d'énergie

Avec l'arrivée et la percée d'une génération énergétique variable à travers tout le pays - grâce aux nouvelles installations solaires et éoliennes, dont la production énergétique a crû respectivement de 70 et 3 fois au cours des cinq dernières années - le fonctionnement d'Eandis au quotidien ne s'en est pas trouvé facilité. Un trafic énergétique à double sens, un équilibre de l'offre et de la demande en fluctuation constante, mais aussi de nouvelles tendances telles que des utilisateurs qui veulent (ou doivent) se positionner de manière plus souple dans leur utilisation, sans parler des compteurs et réseaux intelligents: telle est la réalité nouvelle ou imminente d'Eandis et de tous les acteurs impliqués dans la production et le transport de l'électricité et du gaz. Par l'entremise de l'exposition à Living Tomorrow, la maison du futur installée à Vilvorde, Eandis entend à présent informer tant les citoyens (de tous âges) que les communes sur les nouvelles formes et possibilités de la gestion de l'énergie.

Larges opportunités de données

La combinaison de la nouvelle gestion avec les nouveaux et volumineux flux de données constitue un défi supplémentaire à relever par Eandis. Tout cela offre de nouvelles possibilités d'une approche affinée de la distribution et génère de nouveaux besoins ICT. C'est ainsi que Walter Van den Bossche, le CEO d'Eandis, indique que d'ici la mi-2013, tous les distributeurs d'énergie seront connectés à une seule chambre de compensation (clearing house), de manière à ne pas devoir prévoir à chaque fois une interface entre le producteur et le distributeur. Les gestionnaires du réseau de distribution ont à cette fin créé conjointement une entreprise, Atrias.

En outre, Eandis négocie encore avec la 'commission vie privée' à propos de plusieurs aspects de l'utilisation des compteurs intelligents. Il y a la sécurisation des données proprement dites. Il convient de savoir aussi quelles données peuvent être enregistrées. Et que se passe-t-il, si l'utilisateur souhaite que des tiers utilisent également ces données? Par ailleurs, Walter Van den Bossche confirme formellement que les utilisateurs finaux pourront exploiter gratuitement les données de leur compteur intelligent, entre autres dans le cadre d'un système de gestion énergétique domestique personnel (comme le montre l'exposition à Living Tomorrow). Eandis a déjà conclu avec la 'commission vie privée' que le port P1 (d'accès aux données du compteur intelligent) sera fourni d'origine fermé. Son utilisation par le consommateur sera donc une affaire 'opt-in'. Des garanties devront également être prévues en cas d'utilisation correcte et tolérée de la possibilité de régler (ou d'interrompre) à distance l'approvisionnement en énergie d'une maison.

Il s'agit encore de mettre au point des possibilités permettant aux utilisateurs de réagir aux changements de la quantité d'énergie disponible, par exemple des tarifs variables (en cas de pic de production électrique). Il convient alors aussi d'ajuster le prix de l'énergie fournie par le distributeur à son coût. Il se pourrait en effet que le distributeur ait un surcroît d'énergie et veuille encore rapidement en rajouter, alors que le producteur a ses coûts. Du reste, l'on a encore le temps jusqu'en 2017, avant que les solutions ne doivent être au point.

Tout le monde est gagnant

L'exposition a été inaugurée par Freya Van den Bosscche, la ministre flamande de l'énergie, de l'habitat, des villes et de l'économie sociale, qui a insisté sur le fait que les citoyens qui ne peuvent se permettre d'installation de production d'énergie propre (comme des panneaux solaires), doivent aussi pouvoir en bénéficier des avantages. C'est ainsi que tout le monde ne peut assurément se permettre d'acheter les nouveaux appareils domestiques à gestion aisée. Et il faut éviter que celui qui ne produit pas lui-même de l'énergie, doive s'acquitter de charges plus lourdes en matière de distribution. "Tout le monde doit pouvoir participer à cet avenir, tant le couple âgé que le propriétaire de panneaux solaires ou que celui qui dispose de vieux appareils."

Actuellement, l'exposition n'existe qu'en néerlandais, mais des versions en français et en anglais seront développées. L'exposition s'adresse aux citoyens, aux élèves et aux communes avec une 'histoire' qui peut passionner tout un chacun, selon Eandis.

En savoir plus sur:

Nos partenaires