Du sur mesure Open Source pour les EPN de Wallonie

28/01/10 à 08:00 - Mise à jour à 07:59

Source: Datanews

La version bêta d'OpenEPN sera présentée le 17 avril prochain lors des Rewics à Charleroi.

La version bêta d'OpenEPN sera présentée le 17 avril prochain lors des Rewics à Charleroi.

Disponible sous licence GNU/GPL, cet outil de gestion journalière des Espaces Publics Numériques de Wallonie est développé par et pour les animateurs des EPN. L'équipe actuelle réunit une vingtaine de personnes, issues des EPN de toute la Wallonie (Yvoir, Malmedy, Verviers, Courcelles, Estinnes, Libin, Tubize, Dinant, Mons, Arlon, Bernissart, Marche en Famenne, La Roche En Ardennes,...).

On n'est jamais mieux servi que par soi même. Dans le même esprit de mutualisation qui anime PloneGov dans les communes, et en suivant la même méthodologie des "petits pas", le projet OpenEPN se veut proche du fonctionnement journalier des animateurs qui ont décidé de mettre la main à la pâte, en mordant aussi sur leur temps libre. D'où une approche pas phase "pour", explique Yasmine Kasbi de l'EPN d'Estinnes, "proposer rapidement quelque chose de fonctionnel malgré l'ampleur du projet, tout en se laissant la possibilité d'ajouter au noyau de base des compléments qui pourront être développés par d'autres"

OpenEPN doit permettre aux animateurs de gérer les tâches quotidiennes de la vie d'un animateur d'EPN, autant pour l'accès libre aux ordinateurs que pour les formations. Le programme sera disponible en version locale, et via le Web pour une prise de contrôle à distance des fonctionnalités de l'outil de gestion Open Source : gestion des utilisateurs, des prix et des accès, comptabilité de base, gestion du matériel et des salles, sécurité, backup et mailing list.

Et du côté des soutiens ? "Il est prématuré d'en parler concrètement mais d'une manière générale, 4 communes bénéficient d'une aide de la Région Wallonne pour la mise à disposition de ressources afin de travailler sur le projet et un accord verbal des EPN Nord Picardie a été pris." A court terme, une ASBL devrait voir le jour, pour "légitimer le travail réalisé et garantir la pérennité du projet."

En savoir plus sur:

Nos partenaires