Du courriel disparu de l'époque Bush refait surface

16/12/09 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

Quelque 22 millions d'e-mails du temps de l'administration de l'ancien président américain George W. Bush considérés comme disparus viennent de refaire surface. Des informaticiens ont stockés ces courriels dans un endroit sécurisé après que deux organisations américaines ont introduit en 2007 une action en justice contre le gouvernement qui avait fait état de la disparition de courriels.

Quelque 22 millions d'e-mails du temps de l'administration de l'ancien président américain George W. Bush considérés comme disparus viennent de refaire surface. Des informaticiens ont stockés ces courriels dans un endroit sécurisé après que deux organisations américaines ont introduit en 2007 une action en justice contre le gouvernement qui avait fait état de la disparition de courriels.

Le gouvernement Bush, qui traînera quoi qu'il en soit dans l'histoire une image de scandale, se voit à nouveau vilipendé par des organisations de défense des droits des citoyens ainsi que des scientifiques. L'administration n'aura mis en place aucun système fiable de stockage de données, aura nié sciemment le problème et aurait même menti à l'opinion publique.

"Nous avons fait de notre mieux pour retrouver des courriels sur des supports de secours ou pour les reconstituer", affirme Kristen Lejnieks du service national des archives de la George Washington University, l'un des deux plaignants. "La Maison Blanche sous Bush n'a pas été en mesure de récupérer les e-mails disparus et a utilisé sciemment un système bancal pour la conservation des données électroniques", enchaîne Melanie Sloan de l'association Citizens for Responsibility and Ethics in Washington (CREW), l'autre plaignant.

A l'en croire, le gouvernement Bush a "menti" en affirmant qu'aucun courriel n'avait été perdu. Les documents montrent désormais que la Maison Blanche a "nié intentionnellement le problème et a admis que la situation était plus grave encore." Le gouvernement Obama est en revanche félicité pour ses efforts visant à remettre de l'ordre dans le chaos de données provoqué par l'ancien gouvernement. Reste que 94 jours seulement de trafic e-mail de la période concernée ont pu être récupérés. L'argent manque pour aller plus avant. Il sera donc impossible de se faire une idée précise de ce qui est advenu des courriels perdus.

Source: Belga

Nos partenaires