Du contenu porno AI truqué supprimé du net

02/02/18 à 13:30 - Mise à jour à 13:30

Source: Datanews

Plusieurs services ne permettent plus que des utilisateurs déposent ce qu'on appelle en jargon des vidéos pornos 'deepfake' (truquées) sur leurs plates-formes. Il s'agit en l'occurrence de vidéos dans lesquelles les acteurs et actrices d'origine sont remplacés par des célébrités avec l'aide de l'intelligence artificielle (AI).

Du contenu porno AI truqué supprimé du net

© .

Ces vidéos 'deepfake' sont souvent des images pornographiques, où les visages des actrices et acteurs sont remplacés par d'autres. Les auteurs des vidéos utilisent ainsi un logiciel d'intelligence artificielle pour créer des vidéos trompeuses avec leurs célébrités préférées dans des situations généralement compromettantes.

La création de ce type de vidéos a sensiblement augmenté ce dernier mois. Début janvier, un petit outil gratuit a en effet été lancé pour permettre d'introduire assez facilement des visages dans les films. L'outil, appelé FakeApp, aurait déjà été téléchargé à plus de 100.000 reprises. Il exploite un algorithme d'apprentissage machine pour créer une version informatisée numérique du visage de quelqu'un. Dans ce but, plusieurs centaines de photos du sujet, en l'occurrence la célébrité ciblée, sont cependant nécessaires. Ce visage numérique est ensuite inséré dans une vidéo par-dessus celui de l'acteur ou de l'actrice original. La vidéo résultante est parfois de qualité douteuse, mais parfois, elle peut aussi s'avérer très convaincante.

Porno sans autorisation

Un exemple plutôt sympa est fourni par la tendance où l'acteur Nicolas Cage est introduit dans toutes sortes de scènes et de films dans lesquels il n'a jamais joué, comme c'est le cas d'un film d'Indiana Jones.

Mais comme internet est ce qu'il est, l'outil y est principalement utilisé pour créer du contenu pornographique et pour le partager sur des forums tels Reddit. Cette tendance a été observée fin janvier par le site technologique Motherboard et suscite des réactions souvent négatives. Plusieurs services en ligne réagissent à présent en interdisant ces vidéos truquées.

Précédemment déjà, le service de chat Discord avait décidé de retirer du net les serveurs sur lesquels ces vidéos trompeuses étaient partagées. A présent, Gfycat, l'une des principales plates-formes d'hébergement, fait pareil. Les deux services parlent d'infraction à leurs règles d'utilisation. La principale question qui se pose à propos de ce genre de vidéos, est de savoir si elles violent le respect de la vie privée des célébrités en question. Car même si le porno est en soi autorisé sur Gfycat, les vidéos truquées y sont considérées comme du porno créé sans autorisation des personnes mises en scène.

En savoir plus sur:

Nos partenaires