Du changement à la tête de Symantec

26/07/12 à 14:01 - Mise à jour à 14:01

Source: Datanews

Le Conseil d'administration de la société de sécurité Symantec a remercié son CEO Enrique Salem pour services rendus et l'a remplacé par le président Steve Bennett. Le recul de 10% des bénéfices de Symantec au cours du deuxième trimestre, à 141 millions d'euros, n'y est certainement pas étranger. Ce changement à la tête de l'entreprise intervient après une série de résultats décevants. Au deuxième trimestre, les rentrées de Symantec n'ont progressé "que" de 1%, tandis que les bénéfices fondaient à 141 millions.

Du changement à la tête de Symantec

Le Conseil d'administration de la société de sécurité Symantec a remercié son CEO Enrique Salem pour services rendus et l'a remplacé par le président Steve Bennett.

Le recul de 10% des bénéfices de Symantec au cours du deuxième trimestre, à 141 millions d'euros, n'y est certainement pas étranger.

Ce changement à la tête de l'entreprise intervient après une série de résultats décevants. Au deuxième trimestre, les rentrées de Symantec n'ont progressé "que" de 1%, tandis que les bénéfices fondaient à 141 millions.

"Enrique Salem a largement contribué à la croissance de l'entreprise pendant ses 19 ans de carrière au sein de Symantec", a précisé Steve Bennett dans une courte explication du changement de CEO, "et certainement au cours de ses trois dernières années comme CEO. De nombreux progrès ont été enregistrés, mais le Conseil d'administration estime que l'heure du changement a sonné."

Au moment où la nouvelle concernant Salem a été rendue publique, l'action de Symantec a pris pas moins de 14%. Cela faisait plus de dix ans que l'action n'avait pas connu une telle augmentation.

Steve Bennett avait rejoint le Conseil d'administration de Symantec en 2010 et était devenu président en 2011. Dans une autre vie, Bennett avait été CEO d'Intuit pendant 7 ans, et il avait travaillé 23 ans pour General Electric. Son nouveau rôle à la tête de Symantec devrait être permanent.

En savoir plus sur:

Nos partenaires