Donald Trump s'en prend à Apple

19/01/16 à 11:48 - Mise à jour à 11:48

Le candidat républicain aux élections présidentielles américaines Donald Trump - qui se qualifie déjà 'de plus grand futur président de tous les temps' - souhaite qu'Apple produise dorénavant uniquement aux Etats-Unis.

Donald Trump s'en prend à Apple

© AFP

Pour récupérer des emplois en provenance des pays de production à moindre coût, le candidat républicain veut qu'Apple construise ses "damn computers and things" (sic) sur le sol américain, écrit Gizmodo. Ce n'est pas la première fois que Trump cible Apple. Au cours de la campagne présidentielle de 2012, il avait déjà déclaré haut et fort qu'il apprécierait grandement que Tim Cook fabrique ses produits aux Etats-Unis. Lors de la présentation de son livre 'Crippled America', il avait aussi qualifié Apple d'exemple d'une entreprise qu'il voulait voir revenir sur le sol américain.

Dépendance d'Apple

Le candidat à la présidence réagit cette fois à une déclaration de Steve Jobs faite il y a cinq ans, indiquant clairement au président Obama que la production des appareils Apple allait définitivement quitter les Etats-Unis. Apple ne s'est du reste pas entièrement tenue à la prévision de Jobs, puisqu'il y a deux ans, l'entreprise a ouvert une nouvelle unité de fabrication à Austin au Texas, où sont produits entre autres des composants de l'ordinateur Mac Pro. Mais en même temps, le modèle commercial d'Apple est très dépendant des chaînes d'approvisionnement internationales et donc, l'idée de réintégrer la fabrication de tous les produits Apple aux Etats-Unis ne devrait pas tarauder l'esprit de Tim Cook.

"Apple ne se trouve pas en Chine pour une raison de coût moindre"

Le mois dernier encore, Cook a déclaré à '60 minutes' que la production à moindre coût n'explique pas pourquoi Apple fait fabriquer beaucoup de produits en Chine. Selon le CEO d'Apple, c'est plutôt en raison des compétences des ouvriers dans les usines chinoises. "La Chine se focalise énormément sur la production, alors que les Etats-Unis ont au fil du temps perdu leurs compétences professionnelles", a prétendu Cook. (WK/AG)

Nos partenaires