"Don't Be Evil": Nouvelle étude des conséquences de la crise

13/09/10 à 13:53 - Mise à jour à 13:53

Source: Datanews

Le rôle joué par l'ICT dans la crise actuelle est bien plus important qu'initialement prévu. Voilà ce qui ressort d'une étude menée par le VINT (le centre néerlandais d'observation des nouvelles technologies), qui fait partie intégrante de Sogeti.

"Don't Be Evil": Nouvelle étude des conséquences de la crise

Le rôle joué par l'ICT dans la crise actuelle est bien plus important qu'initialement prévu. Voilà ce qui ressort d'une étude menée par le VINT (le centre néerlandais d'observation des nouvelles technologies), qui fait partie intégrante de Sogeti. L'une des principales conclusions est que la crise que nous connaissons actuellement est un basculement dans l'histoire, un changement de paradigme. Et ce changement est le résultat de trente années d'investissement dans la technologie de l'information et de la communication.

Une véritable crise de grande ampleur comme celle que nous subissons aujourd'hui ne tombe pas du ciel. Toutes les grandes crises de l'histoire ont été précédées d'avancées technologiques. L'acier, la vapeur, les trains, le pétrole, les canaux et l'ICT ont été les éléments déclencheurs de changements économiques et sociaux. Après une période d'installation de cette technologie de 30 ans, suit une période de propagation de 30 ans. Au milieu de cette période survient une crise, qui est à la fois technologique et économique. Une nouvelle technologie permet de façonner un nouvel avenir au terme de cette crise, mais avec une autre mentalité et d'autres règles. Ainsi, nous avons adapté l'économie actuelle au pétrole et à l'infrastructure qui l'entoure. Aujourd'hui, avec l'infrastructure de données actuelle, nous pouvons dire que "les données sont le nouveau pétrole." Un gain de productivité découle d'une façon tout à fait différente d'organiser, sachant que les données, éventuellement tirées du 'cloud' ou des 'app stores', deviennent la base de la collaboration et de la création de valeur. Bien plus transparentes et loosley coupled. Un changement de paradigme est nécessaire à cet effet. Cela signifie jeter un regard différent sur la même réalité et percevoir les opportunités qui s'offrent à nous.

À l'instar des entreprises, les administrations se remettent également en question en période de crise. La crise identitaire des pouvoirs publics a mené lors de crises précédentes à d'importantes corrections apportées au système économique. Par exemple à la suppression du travail des enfants ou à la création de la Banque Mondiale. Une telle correction est également attendue de nos jours. La plupart des voix en faveur d'une nouvelle correction s'orientent vers un renforcement de l'économie. Nous parlons aujourd'hui aussi de soutien de l'économie. Cela n'a rien d'étonnant, car quiconque analyse plus en détail les possibilités de croissance bute automatiquement sur la question de savoir combien de temps nous pouvons encore tenir. La persévérance et 'le retour à la normale'de l'économie sont pour ainsi dire deux faces de la même médaille. Et l'ICT peut dans les deux cas jouer un rôle important grâce à des stratégies digitalement durables. Le changement de paradigme auquel nous sommes confrontés n'est donc pas seulement lié au nouveau facteur de production (données), mais aussi à la réindustrialisation de l'économie. En témoigne le concept 'cradle-to-cradle'.

Qui fait le bien rencontre le bien. Mieux faire pour l'homme en instaurant par exemple une nouvelle méthode de travail, mieux faire pour la terre et pour la croissance grâce à une utilisation plus intelligente de l'ICT. Il est possible et indispensable de mieux faire à tous les niveaux. Le crédo Don't Be Evil s'applique alors. Aujourd'hui, le monde du Web transparent rend également une approche Don't Be Evil bien plus avantageuse vu qu'un mauvais comportement est dénoncé beaucoup plus rapidement. En outre, la dépendance mutuelle dans une économie mise en réseau fait qu'il est bien plus nécessaire de faire le bien sur tous les fronts.

La publication invite à adopter des points de vue sur tous ces grands problèmes qui surviennent aujourd'hui et qui sont une composante de la crise. Des remarques figurent dans la marge de Don't Be Evil, comme si quelqu'un avait écrit dans votre livre. Et le site Web renferme de nombreuses vidéos intégrées dans la production. Avec la correspondance active dans la marge et les vidéos sur www.dontbeevil.nl , nous essayons d'inviter le lecteur et le spectateur à jeter un regard différent. Car un changement de paradigme n'est pas quelque chose qui se joue à l'extérieur de nous, mais qui n'apparaît que lorsque nous nous autorisons à admettre de nouvelles pensées.

Le co-auteur Menno van Doorn est directeur du VINT (le centre néerlandais d'observation des nouvelles technologies) fondé en 1994 et faisant partie de Sogeti. Avec VINT, Sogeti veut inspirer des organisations relativement aux innovations en matière de technologie de l'information et à leur impact. Ce livre n'existe qu'en néerlandais. www.twitter.com/mennovandoorn

Nos partenaires