Dominique Leroy tout en haut de la mini-liste Belgacom

08/01/14 à 13:29 - Mise à jour à 13:29

Source: Datanews

Sur les cinq personnes prises en considération pour succéder à Didier Bellens, c'est la directrice de la division 'consumer' de Belgacom qui est la favorite.

Dominique Leroy tout en haut de la mini-liste Belgacom

Sur les cinq personnes prises en considération pour succéder à Didier Bellens, c'est la directrice de la division 'consumer' de Belgacom qui est la favorite.

Le chasseur de têtes Russel Reynolds a dressé une mini-liste de cinq personnes susceptibles de diriger Belgacom. Cette liste est à présent remise au ministre des entreprises publiques, Jean-Pascal Labille, mais elle figure aussi dans les journaux De Tijd, De Standaard et La Libre Belgique.

Outre Leroy, l'on y trouve également Jean-Paul Philippot, le patron de la RTBF. Donat Rétif, directeur de Truvo (Pages Jaunes) y est aussi repris. Deux autres candidats, dont quelqu'un de chez Belgacom même, ne sont pas nommément cités, mais selon De Standaard, il pourrait s'agir du directeur de Bics, Daniel Kurgan.

Parmi ces cinq personnes, c'est Leroy qui semble avoir pour l'instant les meilleures chances. C'est ainsi que le salaire de 650.000 euros ne lui poserait aucun problème. Elle est en outre bilingue et politiquement neutre. De plus, il serait intéressant pour l'image de Belgacom que l'entreprise soit pour la première fois dirigée par une femme. De Tijd fait observer que Philippot est l'homme du chef de cabinet de la vice-première Laurette Onkelinkx (PS), ce qui pourrait s'avérer délicat du point de vue politique.

La date exacte pour la nomination n'a pas encore été fixée. C'est le conseil d'administration de Belgacom et le gouvernement qui trancheront. Selon De Tijd, Leroy serait soutenue par le président de Belgacom, Stefaan De Clerq, mais aussi par Joëlle Milquet. Ce soutien pourrait cependant poser problème aux autres partis.

Avant de rejoindre Belgacom en octobre 2011, Dominique Leroy assuma pendant quatre ans la fonction de vice-president consumer sales chez Unilever Belgium, où elle travailla 24 années durant. Elle a effectué ses études à la Solvay Business School. En juin 2012, elle a succédé à Scott Alcott au poste d'executive vice-president de la consumer business unit. Actuellement, Dominique Leroy est aussi nominée pour l'ICT Woman of the Year 2014 de Data News.

Update 13H10: Le ministre Labille annonce à présent qu'aucune décision n'a encore été prise à propos du successeur de Didier Bellens. Au cabinet, l'on ne souhaite pas dire s'il existe un consensus ou non. D'autres sources gouvernementales déclarent à l'agence Belga qu'il y a bel et bien un accord.

Update 14H30: Une autre source d'un parti au gouvernement fédéral nuance les propos qu'aucune décision formelle n'a été prise, mais que le cabinet restreint en a débattu et qu'il y a un consensus en faveur de la candidature de Leroy. La raison sous-jacente, c'est qu'il est du ressort du conseil d'administration de Belgacom de proposer un candidat, après quoi le gouvernement prend une décision formelle. Celle-ci suivrait dans les prochains jours.

En savoir plus sur:

Nos partenaires