Dolmen voit ses investissements pour l'avenir grever son résultat d'exploitation

15/12/06 à 00:00 - Mise à jour à 14/12/06 à 23:59

Source: Datanews

Le fournisseur de services IT Dolmen a enregistré une baisse de son résultat d'exploitation au cours du premier semestre de 2006-2007. L'entreprise l'explique par quelques investissements à long terme et envisage un avenir prometteur tant pour elle-même que pour le secteur.

Durant le premier semestre de 2006-2007, le chiffre d'affaires de Dolmen a grimpé de plus de 7 pour cent à 65,7 millions d'euros. Tant la division des services que les ventes de produits d'infrastructure - à la traîne, il y a six mois encore - ont assuré à l'entreprise une belle augmentation de chiffre d'affaires. Son bénéfice net est de 4,1 pour cent supérieur à celui enregistré lors de la même période de l'an dernier. "C'est dû à l'effet positif de la déduction d'intérêts spéculative", indique Dolmen. La déduction d'intérêts spéculative est une mesure gouvernementale et représente en fait le pourcentage de sa propre fortune qu'une entreprise peut défalquer de son bénéfice imposable.Pourtant, Dolmen enregistre un résultat d'exploitation inférieur de 13,85 pour cent par rapport à ce qu'il était l'an dernier. Le fournisseur de services IT explique que 3 postes de frais exceptionnels ont fait régresser ce résultat, plus précisément des investissements pour l'avenir. C'est ainsi que Dolmen, conjointement avec un consultant, a envisagé une redéfinition de sa stratégie de croissance. L'entreprise a également engagé 60 néo-diplômés dans le cadre d'un plan de formation. Enfin, Dolmen prépare le passage à une plate-forme ERP propre - qui devrait être opérationnelle en 2008 - afin d'améliorer le fonctionnement interne et les services à la clientèle.Chez Dolmen, on envisage cependant avec optimisme le proche avenir. "L'ensemble du marché ICT et a fortiori les services IT croissent à un rythme accéléré", y souligne-t-on. "Les managers ICT sont sous pression car ils doivent démontrer la valeur de l'ICT pour leur organisation. (...) Ils découvrent qu'il est plus pratique et intéressant de rechercher les compétences nécessaires chez leurs partenaires plutôt que de vouloir tout faire eux-mêmes. (...) Il s'agit là d'une tendance très positive car elle correspond à la façon dont nous approchons nos clients depuis des années déjà." Dolmen ajoute qu'elle atteindra de nouveau, en fin d'exercice, un résultat d'exploitation du niveau de celui de l'an dernier grâce à un très bon deuxième trimestre.

Nos partenaires