Dolmen gagne le procès Phénix

28/05/08 à 10:40 - Mise à jour à 10:39

Source: Datanews

Le tribunal de première instance a sommé l'Etat belge à verser 600.000 euros à l'entreprise informatique Dolmen. Le jugement porte sur un contrat partiel du projet d'informatisation raté Phénix.

Le tribunal de première instance a sommé l'Etat belge à verser 600.000 euros à l'entreprise informatique Dolmen. Le jugement porte sur un contrat partiel du projet d'informatisation raté Phénix.

En 2003, Dolmen avait obtenu du ministre de la Justice de l'époque, Marc Verwilghen, une commande d'un montant de 2,16 millions d'euros pour de l'équipement et des services informatiques - un contrat partiel s'inscrivant dans le cadre du projet d'informatisation Phénix encore imposant à cette époque. Lors de l'attribution du contrat à Dolmen, Verwilghen avait ignoré l'avis négatif de l'inspecteur des Finances. La commande fut en outre passée à une période située entre la dissolution du parlement et la formation du gouvernement. C'est pour ces raisons que Laurette Onkelinx (PS), qui succéda à Verwilghen, rompit le contrat conclu avec Dolmen.

L'entreprise informatique a toujours déclaré avoir décroché ce contrat de manière réglementaire, conformément au cahier des charges. Dolmen a donc aujourd'hui obtenu gain de cause en première instance. Les autorités belges ont déjà fait appel de ce jugement.

Comme tout le monde le sait à présent, le contrat principal de Phénix avait, lui, été décroché par la société américaine Unisys. Le gouvernement fédéral et Unisys sont encore et toujours impliqués dans un affrontement juridique. Entre-temps, Phénix a été remplacé par un nouveau projet d'informatisation baptisé Cheops.

Source: De Standaard

Nos partenaires