Dix pour cent d'étudiants ICT en moins

24/09/10 à 12:10 - Mise à jour à 12:10

Source: Datanews

La semaine dernière a été marquée par la rentrée d'un peu plus de 2.400 étudiants de première année en orientation ICT dans les universités ou écoles supérieures flamandes. Il s'agit là d'un recul de 10 pour cent par rapport à l'année dernière.

Dix pour cent d'étudiants ICT en moins

La semaine dernière a été marquée par la rentrée d'un peu plus de 2.400 étudiants de première année en orientation ICT dans les universités ou écoles supérieures flamandes. Il s'agit là d'un recul de 10 pour cent par rapport à l'année dernière.

Ces chiffres émanent de la fédération de l'industrie technologique Agoria. Celle-ci n'a interrogé que les universités et écoles supérieures flamandes pour connaître le nombre d'étudiants de première année ayant choisi des orientations liées à l'ICT.

En 2009, 2.650 jeunes avaient opté pour une formation ICT. Ces dernières années, l'on avait du reste recensé à chaque fois une hausse. "Ces hausses étaient nécessaires car le nombre d'inscriptions au début de l'année académique 2005-2006 représentait un creux absolu avec 2.200 étudiants ICT seulement. Cette année, le nombre d'étudiants ICT recule malheureusement de nouveau fortement", affirme Christian Vanhuffel, directeur du secteur ICT chez Agoria.

Vanhuffel souligne une fois encore la pénurie d'informaticiens sur le marché belge. La crise a réduit quelque peu la problématique ces dernières années, mais selon Vanhuffel, le besoin croît de nouveau nettement cette année. "Sans collaborateurs bien formés, il devient de plus en plus malaisé pour les entreprises belges de faire face à la concurrence internationale et d'attirer des investisseurs."

Agoria souhaite que des mesures soient prises par le ministre flamand de l'enseignement, Pascal Smet: "L'enseignement secondaire doit changer radicalement son fusil d'épaule. Au lieu de n'utiliser l'ICT qu'au cours d'informatique, il convient de l'intégrer autant que possible dans l'ensemble des cours. Les cours d'ICT doivent donc se muer en cours avec ICT. Certaines écoles moyennes le font déjà, mais elles sont encore trop peu nombreuses." Agoria elle-même continue à mener des campagnes en vue d'attirer les jeunes vers les métiers ICT.

En savoir plus sur:

Nos partenaires