Dix fois plus de vols d'identités via les réseaux sociaux en 2010

13/05/11 à 11:49 - Mise à jour à 11:49

Source: Datanews

Le vol d'identités par des cybercriminels par le biais des sites de socialisation a été multiplié par dix en 2010. Selon un rapport du développeur de logiciels Microsoft, des sites comme Facebook offrent une multitude d'informations aisément accessibles.

Dix fois plus de vols d'identités via les réseaux sociaux en 2010

Le vol d'identités par des cybercriminels par le biais des sites de socialisation a été multiplié par dix en 2010. Selon un rapport du développeur de logiciels Microsoft, des sites comme Facebook offrent une multitude d'informations aisément accessibles.

"Le vol d'identités via les réseaux sociaux a représenté en décembre de l'année dernière 84,5 pour cent de l'ensemble des vols d'identités recensés. En janvier 2010, l'on n'en était encore qu'à 8,3 pour cent", dévoile ce rapport d'une analyse de plus de 600 millions d'ordinateurs dans le monde entier.

"Le succès des sites de socialisation et le fait que les cybercriminels recherchent la manière plus simple d'accéder à l'information expliquent cette croissance", déclare Bernard Ourghanlian, directeur de la sécurité chez Microsoft France.

"Il y a deux grandes catégories d'agresseurs: les professionnels qui sont soit payés par la maffia, soit utilisés par des états pour collecter des renseignements, et des personnes qui veulent simplement gagner beaucoup d'argent", ajoute-t-il. Le premier groupe veut mettre la main sur des informations relatives à la hiérarchie ou à la structure du réseau d'amis des personnes ciblées, alors que le second vise les informations classiques comme les numéros des cartes de crédit et les mots de passe.

En outre, les publicités indésirables (spam), comme les fenêtres émergentes (pop-ups) qui proposent du viagra ou un contenu pornographique, ont aussi augmenté de 70 pour cent en 2010.

"Cela ne prend pourtant guère de temps pour se protéger. Souvent, il suffit de faire appel à son bon sens: une simple mise à jour des programmes antivirus et autres et ne poster que peu d'informations sur les réseaux sociaux, cela peut déjà être très efficace", conclut Ourghanlian.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires