Disney laisse tomber le YouTuber PewDiePie pour son sens de l'humour antisémite

14/02/17 à 14:28 - Mise à jour à 14:28

Maker Studios, une composante de Disney, met fin à un partenariat avec la célébrité PewDiePie sur YouTube. La raison en est une vidéo postée sur YouTube dans laquelle Felix Kjellberg (PewDiePie) a payé deux hommes pour tenir de manière bien visible un panneau portant ces mots: "Mort à tous les Juifs". Cette vidéo a été entre-temps retirée.

Disney laisse tomber le YouTuber PewDiePie pour son sens de l'humour antisémite

© .

Maker Studios réprouve à présent Kjellberg, annonce Kotuka. "Même si Felix est bien connu pour ses vidéos provocatrices, il a été cette fois trop loin avec cette vidéo incongrue", a déclaré un porte-parole de Maker Studios dans un communiqué.

Kjellberg est connu pour créer ce qu'il appelle du 'let's play', des vidéos dans lesquelles il se filme, alors qu'il joue à des jeux vidéo, tout en faisant des commentaires à propos de tout ce sur quoi il tire. Son canal YouTube 'PewDiePie' est avec ses 53 millions d'abonnés le plus suivi sur Terre. PewDiePie propose encore d'autres sketches et vidéos comiques en dehors de 'let's play', se caractérisant par un sens de l'humour que certains jugent plat et enfantin. Nombre de ces vidéos portent sur certains sites web ou services internet. C'est ainsi qu'en 2014, il a conçu une vidéo appelée "what's hot according to Russian dating websites" dans laquelle il parodiait des photos de profils sur des sites de rencontres russes. La vidéo qui a créé cette fois l'émoi, concernait le site web Fiverr, un site, où 'l'entrepreneur individuel peut progresser'. N'importe qui peut contre paiement y faire concevoir un logo, obtenir de l'aide pour des devoirs ou commander des vidéos à la demande. Les limites de cette dernière option, Kjellberg voulait les tester avec sa vidéo.

YouTube a refusé de réagir à la vidéo. Mais la politique du site est assez flexible, lorsqu'il est question de sujets sensibles, peu importe qu'ils soient traités de manière 'sérieuse' ou satirique. "Aussi longtemps que l'uploader ne lance pas un appel à la violence ou à la haine, la vidéo ne sera pas supprimée."

Nos partenaires