Dimension Data décroche un juteux contrat-cadre chez Smals

23/06/15 à 12:08 - Mise à jour à 12:08

Source: Datanews

Le fournisseur de services ICT Dimension Data livrera ces deux prochaines années de l'équipement et des services ICT à Smals. Il est question ici de pratiquement tout le catalogue de solutions réseautiques de Cisco.

Dimension Data décroche un juteux contrat-cadre chez Smals

. © DD

Smals, l'a.s.b.l. qui supporte et accompagne les programmes e-gouvernementaux pour les secteurs de la sécurité sociale et des soins de santé, a attribué un nouveau contrat-cadre à Dimension Data. Par le biais de ce contrat-cadre, Smals entend créer une économie d'échelle pour les services publics qui veulent acheter du matériel et des services. Mais DiData fournira aussi les services nécessaires à la maintenance des réseaux, complétés par des missions de consultance. La valeur du contrat-cadre, dont la durée est de deux ans, voire de trois ans pour la maintenance, est évaluée à un million d'euros environ.

Pour Pierre Dumont, general manager de Dimension Data, ce contrat s'inscrit dans la mise en oeuvre de l'agenda numérique dans notre pays: "En regroupant les achats ICT dans une centrale de commandes, la valeur contractuelle s'avèrera supérieure pour nous. Nous aurons à traiter moins de dossiers d'adjudication pour un même volume d'achats. Une structure collaborative telle Smals contribue à la simplification administrative pour le secteur privé et pour les pouvoirs publics."

Le choix spécifique du matériel de Cisco se justifie par la nécessité de garantir la compatibilité avec l'infrastructure existante, selon Stefan Vanhoof, managing director clients & ressources chez Smals. "Mais l'homogénéité, l'efficience, la productivité, les garanties de maintenance et le personnel technique qualifié jouent aussi un rôle", ajoute Vanhoof.

Le fait que ce soit Dimension Data qui ait décroché le contrat, est dû d'une part au prix et à l'expertise technique, mais d'autre part aussi à la rencontre des besoins spécifiques des services publics. Le matériel critique doit par exemple être de nouveau opérationnel dans les quatre heures maximum.

En savoir plus sur:

Nos partenaires