Di Rupo veut des téléphones anti-piratage et un nouveau centre de cyber-sécurité

13/05/14 à 12:10 - Mise à jour à 12:10

Source: Datanews

Le premier ministre Elio Di Rupo a élaboré une proposition relative à la répartition des 10 millions d'euros promis en vue d'accroître la cyber-sécurité. Voilà ce qu'on peut lire dans De Tijd et L'Echo.

Di Rupo veut des téléphones anti-piratage et un nouveau centre de cyber-sécurité

© BELGA

La proposition du premier ministre à ses collègues du gouvernement prévoit entre autres que tous les membres du gouvernement et des services de sécurité doivent disposer de téléphones portables protégés contre le piratage et l'espionnage. Dans ce but, le gouvernement entend débloquer 300.000 euros avant même les élections.

1 million d'euros doit aussi être libéré pour permettre aux services de sécurité et aux magistrats de communiquer entre eux dans un environnement sécurisé à propos des dossiers relatifs au terrorisme et d'autres sujets sensibles.

En outre, il est question d'un montant de 250.000 euros pour des consultants externes qui seront chargés d'élaborer un plan d'urgence au cas où nos réseaux télécoms seraient en danger. Ensuite, 100.000 euros devraient aussi être dégagés à l'attention de deux ingénieurs chargés de mettre ce plan à exécution.

Et, enfin, 1,23 million d'euros supplémentaire serait consacré à un nouveau centre de cyber-sécurité. (Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires