Deux tiers des employés obsédés par leur e-mail

23/07/07 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Les employés éprouvent des difficultés à ne pas consulter leur courriel, non seulement au travail mais aussi durant leurs loisirs. Au point que deux tiers d'entre eux consultent leur boîte à messages de manière compulsive.

Les employés éprouvent des difficultés à ne pas consulter leur courriel, non seulement au travail mais aussi durant leurs loisirs. Au point que deux tiers d'entre eux consultent leur boîte à messages de manière compulsive.

Tel est le triste constat fait dans le cadre de notre société du 'always-on': 67% des personnes sont obnubilées par la consultation de leur courriel durant leurs moments de loisirs sans y être forcées par leur activité professionnelle. Ce pourcentage ressort d'une étude britannique de la société de consultance Mesmo.

La 'courriel-mania' se cesse de s'amplifier selon le cabinet. Au point que de nouveaux sites web et blogs font régulièrement leur apparition pour expliquer comment combattre cette dépendance. L'enquête révèle encore que 17% des personnes autorisent leurs collègues directs à consulter leur boîte électronique en leur absence. Plus de 80% lisent chaque mail reçu dans leur boîte électronique, qu'ils soient en congé ou malades.

Selon Monica Seeley de Mesmo, de nombreuses personnes craignent en effet de passer à côté de messages importants. Qui plus est, elles reçoivent aussi souvent des messages à caractère privé qu'elles préfèrent ne pas partager avec des collègues ou des tiers.

"La majorité des utilisateurs s'attend en outre à une réponse dans les 24 h à un e-mail professionnel. Dès qu'une réponse est reçue dans les temps, l'interlocuteur s'attend évidemment à un échange normal de correspondance. Ce qui oblige les collaborateurs à être réactifs, d'où un manque de productivité", explique encore Seeley. Et de citer l'exemple des temps de réponse à un questionnaire adressé par courriel à 4.000 utilisateurs professionnels, dont une grande majorité de cadres supérieurs. Au cours de la première heure suivant l'envoi, environ la moitié avait complété et renvoyé le questionnaire.

La conclusion qui s'impose est qu'une majorité des utilisateurs professionnels de l'e-mail abandonnent séance tenante toute activité pour réagir à un courriel. Ce qui provoque une déconcentration et donc une baisse de productivité.

Avec Computable

Nos partenaires