Deux directeurs désormais pour AFAS Belgique

27/12/16 à 08:28 - Mise à jour à 08:28

Source: Datanews

La branche belge d'AFAS Software a nommé un directeur supplémentaire. Il s'agit de Machiel Den Dekker qui dirigera l'entreprise conjointement avec Robert Koelman.

Deux directeurs désormais pour AFAS Belgique

Machiel Den Dekker et Robert Koelman d'AFAS Software © .

AFAS Belgique scinde son directorat en deux. Robert Koelman, qui est à la tête de la division belge du fournisseur de logiciels ERP depuis 2010, reçoit à présent en effet le renfort de Machiel Den Decker, qui assumera la charge des opérations.

C'est en 2009 que l'entreprise néerlandaise AFAS a ouvert une filiale belge à Malines avec à sa tête Koelman. Cette filiale n'a depuis lors fait que croître. L'actuel jeu de chaises musicales doit permettre à Koelman de se concentrer complètement sur la vente et le marketing en vue de faire croître plus rapidement le chiffre d'affaires. "En tant que directeur, j'étais précédemment responsable de tout. Du plus petit détail jusqu'à la plus volumineuse commande. C'est bien dans une équipe de trois, mais à présent, ce n'est plus possible", déclare Koelman à ce propos dans un communiqué de presse. Le chiffre d'affaires a entre-temps progressé d'un peu moins d'un million à quatre millions d'euros en 2016. "L'année prochaine, nous visons les cinq millions d'euros de chiffre d'affaires", ajoute Koelman. "Et en 2020, on devrait être à dix millions."

Machiel Den Dekker travaille depuis 2007 déjà pour AFAS, d'abord comme consultant ERP, puis comme operations manager. Ce dernier poste, il va donc désormais l'occuper en tant que directeur. "C'est nécessaire, afin de garantir notre croissance", affirme Den Dekker. "Nous n'effectuons pas de rachats et ne pouvons donc progresser qu'en comptant sur nos propres forces. Mais cela ne peut réussir que si nous continuons de satisfaire nos clients existants et si nous nous lançons dans de nouvelles activités. J'assumerai désormais entièrement la première mission. Quant à la seconde, ce sera l'affaire de Robert."

Nos partenaires