Des Young ICT Ladies recherchent des bénévoles pour l'ambitieux projet 'WeGoSTEM'

10/08/17 à 13:30 - Mise à jour à 13:28

Source: Datanews

La Young ICT Lady of the Year Valerie Taerwe a lancé l'initiative WeGoSTEM conjointement avec l'a.s.b.l. Dwengo. Deux autres finalistes de la compétition Young ICT Lady of the Year de Data News ont aussi décidé de soutenir ce projet, dont le but est d'atteindre jusqu'à 5.000 enfants durant la Code Week d'octobre.

Des Young ICT Ladies recherchent des bénévoles pour l'ambitieux projet 'WeGoSTEM'

Trois finalistes du concours Data News Young ICT Lady of the Year organisent le projet WeGoSTEM. De gauche à droite: Nele Van Beveren (KBC), Valerie Taerwe (AE) et Laura Monten (Colruyt Group) © DN

WeGoSTEM est une initiative des dirigeants de Dwengo, à savoir Francis Wyffels et Peter Bertels, et de Valerie Taerwe (Data News Young ICT Lady of the Year 2017, AE). Mais Nele Van Beveren (KBC) et Laura Monten (Colruyt Group) - deux finalistes de notre concours Young ICT Lady of the Year - prennent part aussi à son organisation. Liesbet Wouters (NXP) complète l'équipe en place. "Je l'avais rencontrée lors de la remise des prix She Goes ICT", explique Valerie Taerwe qui, lors de cet événement, avait annoncé clairement vouloir vraiment oeuvrer en vue d'attirer davantage de jeunes filles vers STEM: Science, Technology, Engineering et Mathematics.

Reconnue par le Digital Belgium Skills Fund

WeGoSTEM est une initiative sociale ayant comme objectif de permettre à des élèves, tant filles que garçons, de s'initier aux sciences et aux techniques. Son but: proposer durant la Code Week (du 7 au 22 octobre) un atelier STEM à un maximum de 5.000 élèves de cinquième et de sixième année primaire et de première et deuxième année secondaire. L'initiative a été entre-temps reconnue par le Digital Belgium Skills Fund de la Fondation Roi Baudouin et par le ministre Alexander Decroo.

"Cela va certainement nous aider à mener à bien le volet matériel. Les entreprises de notre cercle apporteront aussi leur pierre à l'édifice en fournissant de l'équipement et des bâtiments", ajoute Valerie. "La principale pierre d'achoppement est de trouver les bénévoles nécessaires. Pour pouvoir accueillir 5.000 élèves, nous avons quand même besoin de 375 bénévoles au sein de l'atelier. Actuellement, une centaine a déjà répondu présent."

Le/la bénévole devra suivre une formation de trois heures (qui sera dispensée deux fois dans chaque province, ndlr), pour qu'il/elle initie ensuite une journée durant les élèves à STEM au cours de la Code Week. "Nous ciblons un groupe-cible inclusif, mais moi-même j'accorde évidemment une attention toute particulière à trouver un juste équilibre entre les bénévoles de sexe masculin et féminin", poursuit notre Young ICT Lady of the Year.

Désirez-vous collaborer à WeGoSTEM?

Les candidats formateurs doivent évidemment posséder la compétence IT voulue et un mode de réflexion analytique. En l'espace de trois heures, ils devront pouvoir programmer visuellement. "Mais les profils IT ne doivent à coup sûr pas se faire du souci à ce propos. N'oubliez pas que les enfants peuvent y arriver en deux heures dans notre atelier. L'essentiel, c'est de faire preuve d'une volonté et d'un intérêt évidents", conclut Valerie Taerwe.

Toutes les infos sur la façon dont vous pouvez apporter votre petite pierre, se trouvent sur www.wegostem.be.

Nos partenaires