Des traficants en ligne de logiciels illégaux versent 100.000 dollars

27/11/06 à 00:00 - Mise à jour à 26/11/06 à 23:59

Source: Datanews

Deux 'commerçants' américains ont reconnu avoir écoulé des versions illégales de logiciels Symantec via le site de vente aux enchères eBay. Ils ont dû verser 100.000 dollars de dédommagement à l'éditeur de logiciels. De son côté, Microsoft Belux s'est récemment encore montrée nettemment plus conciliante vis-à-vis de revendeurs illégaux.

[Vendredi dernier], Microsoft Belux faisait savoir qu'elle tentait de trouver un arrangement avec la plupart des revendeurs illégaux. Et ce, alors que les trois quarts des logiciels Microsoft en vente sur les sites web sont illicites. Aux Etats-Unis par contre, les traficants sont soumis à un régine nettement plus sévère, mais pour des cas plus graves, il est vrai...Kevin Liu et G.T. Tian ont ainsi admis devant un juge californien avoir vendu des copies illégales notamment de Norton pcAnywhere et Norton Ghost. Ils ont exploité pour ce faire divers noms d'utilisateur eBay. Le procès contre ces deux personnes avait été intenté par la Software and Information Industry Association, un organisme de défense des intérêts des éditeurs de logiciels qui traîne au tribunal les contrevenants à la législation sur les droits d'auteur. L'organisme compte parmi ses membres non seulement Symantec, mais aussi IBM, Red Hat et Macromedia. Liu et Tian sont parmi les premiers à être accusés dans le cadre de l'Auction Litigation Program, un projet par lequel la SIIA vise tout spécialement les sites de ventes aux enchères comme eBay. Les vendeurs de logiciels illégaux des membres de la SIIA sont pistés et mis en accusation par celle-ci.Les deux "vendeurs" sur eBay ont organisé plus de 8.000 ventes aux enchères entre octobre et décembre 2005 pour un montant total de plus de 120.000 dollars. Les logiciels concernés représentaient une valeur marchande supérieure à 750.000 dollars. Le duo a déclaré devant le juge ignorer que les logiciels étaient illégaux. "Si nous avions su que les logiciels n'étaient pas légaux et que la SIAA recherchait activement les programmes illicites sur eBay, nous ne les aurions jamais vendus", a dit Liu. Les deux hommes ont révélé des noms de clients et de fournisseurs à la SIAA. Les fournisseurs seront également contôlés par la SIAA et, si nécessaire, inculpés, a déclaré l'association.

Nos partenaires