Pieterjan Van Leemputten
Pieterjan Van Leemputten
Pieterjan Van Leemputten est rédacteur chez Data News.
Opinion

22/05/15 à 12:02 - Mise à jour à 12:02

Des tablettes pour tout le monde!

J'aime croire que notre gouvernement souhaite numériser.J'aime croire que notre gouvernement doit réaliser des économies.J'aime croire que notre gouvernement veut être efficient.

Mais donner un petit milliard d'euros à une entreprise publique pour distribuer des journaux papier, cela ne se justifie absolument pas.

Des tablettes pour tout le monde!

. © .

Vous avez dit occasion manquée? Le gouvernement fédéral a accordé à Bpost, seul candidat en piste, le contrat de la distribution des journaux. Certes, le montant annuel prévu est en recul, mais atteint encore et toujours, selon Newsmonkey, un peu moins d'un milliard d'euros pour une période de cinq ans. Ce sera sans doute la dernière fois, peut-on lire dans l'article. J'aime à le croire, même si la classe politique n'a pas la meilleure réputation quand il s'agit de promesses pour... après les élections.

Partager

Chaque ménage paie en moyenne 222 euros pour la distribution des journaux. Avec cet argent, il serait possible d'offrir une tablette, certes modeste, à chaque lecteur d'un journal.

En tant que journaliste d'un magazine et d'un site web, je pourrais argumenter que ce type de subside est de la concurrence déloyale. Mais ce qui me dérange surtout, c'est qu'avec cet argent, l'on pourrait enregistrer de bien meilleurs résultats, en étant innovant bien sûr.

La Belgique compte 4,6 millions de ménages, ce qui signifie que chacun d'eux paie en moyenne 222 euros pour la distribution des journaux. En fait, l'on pourrait avec cet argent offrir une tablette, certes modeste, à chaque lecteur pour lui permettre de lire son journal en version numérique.

J'entends déjà votre réaction: "Quelle tablette peut-on avoir pour 222 euros?" Pas un iPad. Mais si le gouvernement avait permis à Apple, Samsung, Lenovo, Asus et Dell d'entrer dans la course pour le contrat, le prix d'un appareil de base aurait été très possible.

Ajoutez-y le fait que chaque ménage ne lit pas un journal et que certains préfèrent lire le journal sur leur propre appareil, et l'on pourrait avec ce petit milliard acheter facilement un appareil pour chaque lecteur d'un journal et, si besoin est, le remplacer dans les cinq ans.

Numérisation: prêt

Et c'est sans compter d'autres possibilités encore. L'on pourrait ainsi équiper ce genre d'appareil de toute une série d'applis e-gov. Plus besoin de tenter de convaincre le citoyen d'utiliser les services numériques. Offrons-lui simplement une tablette avec ces applis préinstallées. Cela constituerait vraiment un fameux pas en avant dans une tentative de mettre tant le gouvernement que le citoyen sur l'autoroute numérique. Les communications gouvernementales officielles? Il existe une appli dans ce but. Un rappel de versement d'impôts? Il existe une notification à cette fin. Cela irait-il si vite? Non mais l'on pourrait quand même avancer plus rapidement que si l'on continue à sponsoriser la distribution de papier.

Le seul argument qui me vient à l'esprit à propos de ce don d'argent à Bpost, c'est que l'entreprise cotée en Bourse a annoncé au début de cette année qu'elle allait licencier 3.500 personnes, si elle ne décrochait pas le contrat. Il ne s'agit donc pas tant d'un milliard d'euros de soutien aux imprimeurs de journaux, mais bien d'un milliard d'euros pour réduire les pertes d'emploi chez Bpost.

Chefs d'entreprise, vous saurez quoi dire si vous êtes 'trop courts' d'un petit milliard au niveau de vos prochains résultats trimestriels.

Nos partenaires