Des start-ups belges à la conquête de New York

11/04/16 à 10:19 - Mise à jour à 10:19

Source: Datanews

La scène belge des start-ups est en ébullition et ce, même si le potentiel de croissance est limité dans notre pays. Si nos petites entreprises veulent se distinguer, elles doivent dès lors se tourner aussi vers des marchés et des investisseurs internationaux. iMinds, Start it @KBC, Telenet Kickstart et Startups.be emmènent cette semaine dans ce but 16 start-ups à New York, afin de les "sortir de l'exiguïté belge".

Des start-ups belges à la conquête de New York

New York © Monkey

Le problème est bien connu: il y a du talent en Belgique, mais nos jeunes entreprises se focalisent trop longtemps sur le marché local et ne déploient pas assez vite leurs ailes. Seuls 11 pour cent de nos entreprises débutantes sont déjà actives à l'étranger, alors que la moyenne européenne est quand même de 50 pour cent.

Dans des pays comme la Suède, Israël et les Pays-Bas, dont le marché national est également limité, c'est tout le contraire qui se passe, puisque dès le début, l'on envisage de s'internationaliser.

Un autre problème consiste à trouver du capital. Les start-ups ayant de vastes marchés locaux trouvent une grande partie de leur capital de croissance dans leur propre pays, comme c'est le cas en Allemagne ou en France. Mais sur des marchés isolés et plus petits, les petites entreprises débutantes doivent beaucoup plus rapidement rechercher du capital auprès d'investisseurs internationaux.

La voie à suivre pour les start-ups belges est donc claire: si elles veulent croître (rapidement), elles doivent à leur tour aussi se tourner vers les marchés et investisseurs internationaux.

'Silicon Alley'

Pour motiver davantage nos start-ups à viser la scène internationale, iMinds, Start it @kbc et Telenet Kickstart organisent cette semaine, en collaboration avec Startups.be et Belcham, un grand voyage d'études dans la 'Silicon Alley' New York, une ville qui a ces dernières années réussi à s'attirer de nombreuses jeunes entreprises intéressantes (y compris des européennes) et qui, après San Francisco, passe pour être le deuxième plus grand concentrateur de start-ups des Etats-Unis.

Pas moins de 16 start-ups belges sont du voyage, accompagnées de 8 mentors et d'une horde de journalistes. En tout, la délégation compte plus de 60 personnes. "En immergeant ces jeunes pousses dans le marché américain compétitif, elles pourront élargir leur horizon et amplifier leurs ambitions", explique Lode Uytterschaut de Start it@KBC.

"En introduisant nos start-ups auprès d'entreprises oeuvrant à leur succès, mais aussi auprès de puissants 'pitchers' et de différents réseaux d'investisseurs, nous offrons aux équipes l'équivalent d'un stage en altitude pour les sportifs: un boost en investor readiness & business growth."

Data News prend aussi part à la mission des start-ups à New York et vous fera un compte-rendu tant en ligne que dans la version papier du magazine sur les faits et gestes de nos Belges. Affaire à suivre donc!

www.bbny.be

Nos partenaires