Des serveurs humidifiés peuvent réduire la consommation électrique

28/02/13 à 14:10 - Mise à jour à 14:10

Source: Datanews

Les armoires de serveurs sont généralement refroidies avec des ventilateurs, ce qui se traduit par une facture d'électricité élevée. Or voici que l'université de Leeds présente un projet capable de réduire les coûts de refroidissement jusqu'à 97 pour cent.

Des serveurs humidifiés peuvent réduire la consommation électrique

Les armoires de serveurs sont généralement refroidies avec des ventilateurs, ce qui se traduit par une facture d'électricité élevée. Or voici que l'université de Leeds présente un projet capable de réduire les coûts de refroidissement jusqu'à 97 pour cent.

Le concept consiste à plonger complètement le serveur dans un liquide non conducteur électrique. Au moyen d'une convection naturelle, un ventilateur silencieux disperse le liquide tout autour du serveur.

Mais ce qui caractérise tout particulièrement ce projet, ce n'est pas tant que le serveur soit immergé dans un liquide, mais bien qu'il consomme ainsi nettement moins de courant. Selon l'université britannique, la consommation d'énergie nécessaire au refroidissement peut ainsi diminuer de 80 à 97 pour cent.

Les serveurs humidifiés ont été développés par l'université de Leeds en collaboration avec l'entreprise britannique Iceotope. Ce projet est le résultat de cinq années de recherche. Le système dont il a été procédé à la démonstration, a été testé pendant deux ans déjà. Les chercheurs ont ainsi appris comment le liquide s'écoulait parmi les composants du serveur.

Pas d'eau

Les serveurs ne sont pas plongés dans de l'eau, mais dans du M3 Novec, un liquide non conducteur électrique. La chaleur est ensuite évacuée par le biais d'un système à eau qui la transfère à son tour à un troisième élément capable de la réutiliser pour chauffer un local par exemple.

Les chercheurs indiquent qu'il n'y a aucune interaction avec l'environnement. Comme le serveur dans son ensemble est un système fermé, il peut en principe être placé dans une salle de classe, voire dans un sous-marin ou dans le désert.

Dans la vidéo ci-dessous, l'université de Leeds démontre aussi que le liquide s'avère absolument inoffensif pour un smartphone classique.

Nos partenaires