Des serveurs belges impliqués dans 6% des cyberattaques mondiales

11/08/17 à 13:42 - Mise à jour à 13:41

Source: Belga

Environ 6% des cyberattaques survenues au premier semestre dans le monde ont été effectuées par le biais de serveurs belges, selon une étude menée par l'entreprise finlandaise spécialisée en cybersécurité, F-Secure.

Des serveurs belges impliqués dans 6% des cyberattaques mondiales

Illustration. © iStock Photos

La société a collecté ses données au moyen de "honeypots", des systèmes informatiques qui sont affaiblis intentionnellement pour susciter des cyberattaques, ce qui permet d'assembler des informations sur les pirates. L'étude révèle qu'une bonne partie des attaques - au moins 44% - ont été effectuées via des serveurs russes. Viennent ensuite les Etats-Unis (15%) et les Pays-Bas (7%). La Belgique est quatrième à égalité avec l'Allemagne. Les serveurs belges sont essentiellement récupérés pour commettre des attaques sur des sites américains.

On ne peut cependant conclure que les attaques sont effectivement commises depuis la Belgique. Les hackers ont en effet recours à des "proxies", qui leur permettent d'utiliser un autre serveur comme intermédiaire afin de masquer leur identité.

Que la Belgique soit choisie comme intermédiaire ne signifie pas non plus que les serveurs dans notre pays sont plus fragiles, selon les experts. L'étude dresse également un classement des pays les plus touchés par une cyberattaque. Les Etats-Unis, les Pays-Bas et l'Allemagne composent le podium.

En savoir plus sur:

Nos partenaires