'Des Russes voulaient pirater des milliers de comptes mail'

03/11/17 à 11:43 - Mise à jour à 11:42

Source: Datanews

Des hackers russes ont tenté de pénétrer par effraction dans quasiment 4.700 comptes Gmail de par le monde. On ne connaît pour l'instant pas l'ampleur des dégâts. Parmi les victimes potentielles, il y avait le représentant du Pape en Ukraine et le groupe punk Pussy Riot.

'Des Russes voulaient pirater des milliers de comptes mail'

Pussy Riot © Image Globe

Des médias américains ont publié hier jeudi une 'hit list' des pirates. Cette liste repose sur des informations fournies par l'entreprise de cyber-sécurité Secureworks, qui a découvert quelque 19.000 liens contaminés. Les hackers ont propagé ces liens de ci de là dans l'espoir que des destinataires cliqueraient dessus, afin de pouvoir mettre la main sur des noms d'utilisateur et des mots de passe. Cette opération de piratage eut lieu entre mars 2015 et mars 2016.

Les victimes potentielles provenaient de pays tels les Etats-Unis, l'Ukraine, la Géorgie et la Syrie. On retrouve parmi eux entre autres les ex-ministres américains John Kerry et Colin Powell, ainsi que les généraux Breedlove et Clark de l'OTAN. En Ukraine, les hackers ont essayé de pirater les comptes du président Petro Porosjenko et de son fils. Des journalistes et membres de l'opposition en Russie étaient également ciblés.

Secureworks a découvert le pot-aux-roses lors d'une enquête menée sur Fancy Bear, un groupe mal famé de hackers qui entretiendrait des liens avec les services secrets russes. Fancy Bear est tenu pour responsable du vol de milliers de courriels du Parti démocrate américain avant les élections présidentielles de 2016. Secureworks a décelé des traces d'activité laissées par Fancy Bear sur internet.

Nos partenaires