Des requins blancs à suivre en direct sur internet

30/06/16 à 09:15 - Mise à jour à 09:15

Grâce à Ocearch, de nombreux requins blancs peuvent être suivis en direct sur internet. L'organisation américaine espère ainsi pouvoir les sauver des filets des pêcheurs. Elle passe désormais à la vitesse supérieure par le truchement du financement participatif (crowdfunding).

Des requins blancs à suivre en direct sur internet

© Thinkstock

C'est avec un équipement spécial qu'Ocearch parvient à tirer des requins adultes hors de l'eau, à les équiper d'un petit émetteur, puis à les remettre dans leur milieu naturel un quart d'heure plus tard.

Via ce petit émetteur, Ocearch connaît l'emplacement de chaque animal en temps réel. L'organisation partage ces informations notamment par le biais d'un Global Shark Tracker sur son site web. Cela s'avère utile pour la recherche scientifique, mais aussi pour la protection des requins.

Vulnérable

Sur la Liste Rouge de l'IUCN (International Union for Conservation of Nature), le requin blanc est qualifié de "vulnérable". Ocearch recherche par conséquent avant tout de jeunes exemplaires de cette race.

Via les émetteurs installés sur des requins femelles, les chercheurs peuvent localiser les endroits de naissance des bébés requins. C'est là où les requins sont les plus vulnérables aux filets des pêcheurs.

En partageant ces informations avec les bateaux de pêche commerciaux, ceux-ci savent quels endroits ils doivent éviter, selon Ocearch.

Financement participatif

Pour propager encore davantage ces informations et attirer l'attention du grand public sur l'importance des requins pour la santé des océans, Ocearch fait appel au financement participatif. L'organisation vient d'ailleurs de récolter 140.000 euros via Kickstarter. Elle va ainsi pouvoir financer une nouvelle expédition destinée à attraper et à baliser en août quelques jeunes requins blancs devant la côte nord-américaine.

Le navire d'Ocearch est équipé d'une plate-forme hydraulique permettant de retirer rapidement un requin de l'eau et d'installer un mini-émetteur sur sa nageoire dorsale.

Ocearch peut ensuite suivre le déplacement des requins. Chaque fois que la nageoire dorsale émerge de l'eau, l'émetteur émet un signal via le satellite.

'Les dents de la mer'

Le requin blanc, le plus grand carnassier au monde, s'est taillé une sale réputation à cause des films 'Les dents de la mer' (1975). Ces films mettent en effet en scène un animal sanguinaire qui pourchasse continuellement les humains. Pourtant, ces derniers ne constituent pas une proie naturelle pour le requin blanc, et le nombre d'accidents mortels avec des humains est très limité.

Chaque année, 100 millions de requins sont tués dans le monde pour leurs nageoires. La plus grande partie du commerce des nageoires est destiné à la Chine, à Hongkong et à Taïwan.

(IPS)

Nos partenaires