Des problèmes de respect de la vie privée pour Skype

25/10/11 à 13:31 - Mise à jour à 13:31

Source: Datanews

La mobilité et le trafic de fichiers des utilisateurs de Skype peuvent être aisément captés par des tiers, selon des chercheurs américains et européens.

Des problèmes de respect de la vie privée pour Skype

La mobilité et le trafic de fichiers des utilisateurs de Skype peuvent être aisément captés par des tiers, selon des chercheurs américains et européens. Des chercheurs du Polytechnic Institute of New York University et des collaborateurs de l'INRIA (France) et du MPI-SWS (Allemagne) ont démontré que la mobilité des utilisateurs de Skype peut être suivie pas à pas.

Manifestement, l'utilisateur de Skype peut être 'appelé' à son insu, après quoi l'adresse IP de l'endroit où il se trouve, peut être captée, et ce même s'il se trouve à l'arrière d'un pare-feu.

En 'appelant' ainsi régulièrement et de manière ciblée les utilisateurs de Skype, il est possible de constituer une image de ses déplacements et de son comportement mobile. En outre, les chercheurs sont également parvenus à cartographier le trafic des fichiers de ces utilisateurs (par exemple avec Bittorrent).

Selon les chercheurs en question, il en coûterait à un spécialiste du marketing à peine 500 dollars par semaine pour dresser et tracer le profil de quelque 10.000 personnes par semaine. Les chercheurs affirment en outre en avoir informé Skype il y a quelque temps déjà, mais l'entreprise n'aurait depuis lors rien entrepris pour remédier au problème.

D'après les rumeurs, Microsoft - qui a récemment racheté Skype - examinerait à présent le problème. Selon les chercheurs, d'autres services tels Google Talk, MSN Live et le chinois QQ pourraient du reste présenter la même lacune. Les chercheurs font état de leurs découvertes dans un article scientifique intitulé 'I know where you are and what you are sharing'.

En savoir plus sur:

Nos partenaires