Des pirates font chanter une agence d'intérim

15/06/12 à 13:55 - Mise à jour à 13:55

Source: Datanews

Des pirates font chanter l'entreprise Ago-Interim.

Des pirates font chanter une agence d'intérim

Des pirates font chanter l'entreprise Ago-Interim après avoir réussi à entrer dans une banque de données contenant les cordonnées et profils de dix mille postulants. Il est question ici de propos injurieux. "Il semble que nos données aient été déformées", réagit l'entreprise par la voix de son avocat Dirk Clarysse. Ago-Interim affirme qu'elle est encore en train d'examiner activement la quantité précise d'informations dérobées par les pirates et dans quelle mesure ces renseignements sont authentiques et concernent des entreprises ou des personnes.

Les pirates auraient mis la main non seulement sur des données personnelles, mais aussi sur des profils que l'entreprise d'intérim réalise des candidats postulants. Ago-Interim y utiliserait des propos peu flatteurs, voire injurieux. "Il n'y a rien de positif", peut-on lire dans l'un des profils en question mis sur le net. "Le candidat a toujours l'air ivre. Encore un de ces loosers."

Les pirates qui, il y a un mois déjà, avaient fait chanter la file Elantis de Belfius, demandent une rançon à Ago. Si l'entreprise ne la verse pas, ils menacent de mettre lundi en ligne toutes les données. "Finalement, il n'y a que l'argent qui les intéresse. Ils ne sont pas les chevaliers blancs qu'ils prétendent être dans leur communiqué à la presse", ajoute Clarysse.

Ago-Interim regrette que des informations potentiellement sensibles aient déjà fait leur apparition sur le net. 'La confidentialité est un important pilier de l'entreprise', y déclare-t-on.

En savoir plus sur:

Nos partenaires