Des pirates dérobent des renseignements militaires à des rebelles syriens

03/02/15 à 13:53 - Mise à jour à 13:53

Via Skype, des pirates ont subtilisé d'importantes informations militaires à des rebelles syriens. L'on ne sait cependant pas clairement si ces pirates ont des liens avec le gouvernement syrien du président Bashar al-Assad.

Des pirates dérobent des renseignements militaires à des rebelles syriens

© Reuters

Les hackers ont réussi par le biais d'une "femme fatale" sur Skype à mettre la main sur d'importants renseignements militaires de rebelles syriens. Voilà ce qui ressort d'un rapport de l'entreprise de sécurité américaine FireEye. Les rebelles ont reçu des photos contenant le "malware" en question.

Les pirates se sont présentés comme de jolies femmes intéressées par des rebelles masculins. C'est au moyen de photos qu'ils ont pu installer le malware sur les smartphones et ordinateurs des insurgés. Entre novembre 2013 et janvier 2014, ils ont réussi ainsi à dérober des plans d'attaque, coordonnées géographiques et d'autres informations concernant des armes.

Tout profit pour Assad

Selon FireEye, l'on ne sait pas qui sont ces pirates et s'ils ont des liens avec les autorités syriennes. L'entreprise déclare cependant disposer d'indices selon lesquels le groupe de pirates se situerait en dehors de la Syrie ou serait financé par des personnes n'habitant pas dans ce pays. "Même si nous ne pouvons pas réellement identifier les auteurs de ces attaques, nous savons qu'ils ont utilisé les réseaux sociaux pour s'infiltrer dans les appareils de leurs victimes, pour ensuite voler des renseignements militaires qui pourraient s'avérer très avantageux pour les troupes du président Bashar al-Assad sur le terrain", conclut FireEye.

(Belga/WB)

Nos partenaires