Des peines plus sévères pour les prédateurs en ligne

19/03/14 à 13:43 - Mise à jour à 13:43

Source: Datanews

Les prédateurs en ligne pourront être désormais punis plus facilement. Quiconque se fait passer pour un mineur d'âge pour chercher des contacts, risquera notamment jusqu'à cinq ans de prison.

Des peines plus sévères pour les prédateurs en ligne

Les prédateurs en ligne pourront être désormais punis plus facilement. Quiconque se fait passer pour un mineur d'âge pour chercher des contacts, risquera notamment jusqu'à cinq ans de prison.

Les deux projets de loi, assez proches l'un de l'autre, ont été approuvés à la Chambre et doivent l'être encore en séance plénière. Tous deux représentent surtout une adaptation à l'ère internet, où la pédophilie débute souvent en ligne avec des conversations de type chat, par lesquelles des prédateurs tentent d'entrer en contact avec des mineurs et de gagner leur confiance.

Dans un premier temps, l'on a ajouté au code pénal "l'attirance de mineurs d'âge sur internet dans l'optique de commettre un délit ou un acte répréhensible". Dans la loi, l'on trouve aussi une énumération de quelques méthodes qui facilitent les tentatives et sont donc accablantes pour les prédateurs. Des peines d'emprisonnement de trois mois à cinq ans y sont désormais prévues.

Comme par exemple lorsqu'un auteur adulte se fait passer pour un mineur d'âge ou met l'accent sur la discrétion des conversations. Ou lorsqu'un prédateur propose ou suggère un cadeau ou toute autre tentation, ou qu'il recourt à une autre ruse. Tout cela peut désormais être puni plus sévèrement.

Indépendamment de la loi contre les cyber-prédateurs, il existe à présent aussi une loi similaire relative au 'grooming'. Il s'agit ici également de la rencontre en ligne avec des jeunes, même âgés de plus de seize ans, dans l'optique d'un abus. Selon le journal Gazet Van Antwerpen, il suffit ici de disposer d'une date et d'un endroit de rendez-vous pour être poursuivi. Les auteurs encourent d'un à cinq années de prison. Si d'autres faits punissables sont commis, la peine minimale sera doublée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires