"Des ordinateurs plutôt que des chèques-repas"

10/12/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Le ministre Van Quickenborne a présenté ses projets en vue de faire surfer davantage de Belges sur l'internet.

Le ministre Van Quickenborne a présenté ses projets en vue de faire surfer davantage de Belges sur l'internet.

Vincent Van Quickenborne souhaite que la Belgique rattrape rapidement son retard dans les domaines de l'accès au PC et à l'internet (seuls 58 pour cent des ménages belges possèdent un PC). Il se rend compte que les anciennes initiatives telles que 'PC Privé Plan' et 'Internet pour tous' (un échec) ne suffisent pas à atteindre cet objectif. Le nouveau projet du ministre se compose de trois volets.

A partir de l'an prochain, les employeurs pourront prévoir de manière totalement exempte d'impôts un PC et un abonnement internet pour leurs employés à revenu modeste (un salaire imposable brut annuel de 30.000 euros maximum). L'avantage de l'employé, c'est qu'il pourra choisir l'ensemble à son gré. Il remettra ensuite la facture à son employeur qui lui remboursera ensuite le montant convenu (760 euros maximum) non imposable.

Il va de soi que le succès de ce premier volet dépendra quasi entièrement de la bonne volonté de l'employeur. Car que se passera-t-il si ce dernier estime que ses employés peuvent utiliser la journée déjà leur ordinateur au travail et qu'il n'est donc pas nécessaire d'investir dans un autre exemplaire? "Il convient évidemment qu'il y ait un accord entre les deux parties", explique van Quickenborne. "Mais cela n'en reste pas moins une piste intéressante, même pour l'employeur. Pourquoi ne pas choisir un ordinateur plutôt que des chèques-repas?"

Quant aux consommateurs hésitants qui n'ont pas encore fait le pas vers le PC et l'internet, ils seront davantage incités à acheter des packs PC + internet (PC, abonnement internet, lecteur de carte, logiciels et formation). Ils recevront une ristourne de 21 pour cent sur le prix du pack de base par le biais de leur déclaration d'impôts.

Pour attirer les personnes défavorisées sur la Toile, des PC d'occasion provenant du secteur public ou du privé seront rafraîchis et reconditionnés. Dans une première phase, le gouvernement prévoit 400.000 euros pour ce projet. Les PC seront proposés via divers canaux (CPAS, institutions d'aide sociale à la jeunesse) pour un prix qui ne pourra pas dépasser 100 euros tout compris. Tout cela devra se faire en collaboration avec les services de la ministre Marie Arena et en concertation avec le secteur ICT.

Ces trois projets qui démarreront au printemps 2009 et pour lesquels peu de choses concrètes existent déjà, devraient, selon le ministre, stimuler un secteur en difficultés. "En cette période économiquement difficile, nous devons investir dans la technologie et combler toujours davantage la fracture numérique. Je souhaite que tout le monde puisse posséder un PC et surfer sur le net. Je désire aussi que notre pays retrouve sa place dominante au niveau ICT."En Belgique, 800.000 ordinateurs sont vendus chaque année. Van Quickenborne espère que 100.000 de ces 800.000 PC trouveront acquéreur grâce à ses mesures de soutien. Ce serait plus du double de ce qu'ont atteint conjointement le 'PC Privé Plan' (35.000) et 'Internet pour tous' (5.000).

Tant le conseil ministériel que la commission parlementaire compétente ont déjà donné leur assentiment. Il ne reste plus qu'à attendre l'approbation du parlement.

Nos partenaires