Des Néerlandais introduisent des mini-ordinateurs portables dans des écoles belges

02/09/09 à 10:20 - Mise à jour à 10:19

Source: Datanews

Les élèves de première primaire de l'école Zwaneven à Oud-Turnhout ont entamé leur année scolaire avec un mini-ordinateur portable de marque Skoolmate. L'entreprise néerlandaise Skool Automatisering, qui fait partie du groupe Paradigit, se charge de l'infrastructure correspondante.

Les élèves de première primaire de l'école Zwaneven à Oud-Turnhout ont entamé leur année scolaire avec un mini-ordinateur portable de marque Skoolmate. L'entreprise néerlandaise Skool Automatisering, qui fait partie du groupe Paradigit, se charge de l'infrastructure correspondante.

Le Skoolmate que les écoliers des écoles primaires Zwaneven et Reuzepas à Oud-Turnhout ont reçu ce 1er septembre, est un mini-ordinateur portable Intel Classmate PC de la deuxième génération. Ses spécifications sont identiques à celles d'un minilaptop ordinaire, à cette exception près que le Classmate PC dispose d'un écran tactile rotatif et repliable, sur lequel les écoliers peuvent dessiner et écrire avec un stylet. Le Skoolmate possède aussi une poignée robuste. Son autonomie est de quelque six heures.

Son nom 'branché' lui a été donné par l'entreprise néerlandaise Skool Automatisering qui, avec SkoolControl, a développé un concept d'automatisation complet pour l'enseignement primaire et secondaire. SkoolControl existe depuis cinq ans et en est actuellement à sa troisième version. C'est la première fois qu'il est appliqué dans l'enseignement belge.

Ce n'est pas un hasard si en Belgique, l'entreprise néerlandaise lance son projet pilote à Oud-Turnhout. Deux enfants d'Arjen de Koning, CEO du groupe Paradigit, dont fait partie Skool Automatisering, sont en effet inscrits à l'école primaire Zwaneven. Skoolmate Automatisering se charge de l'infrastructure et de la gestion de tous les ordinateurs de l'école, tant des nouveaux mini-ordinateurs portables que des anciens PC déjà en place. Les logiciels tournent par-dessus Windows XP et, bientôt, Windows 7. Tous les PC connectés sont gérés en un point central par l'école elle-même ou, en cas de problèmes techniques graves, par les collaborateurs de Skool Automatisering.

Des programmes éducatifs sont déployés sous forme de packages vers les PC connectés, soit par école, soit par classe, soit même par élève. L'école ne doit s'occuper que des licences requises, sous le contrôle d'un code d'identification. Skool Automatisering dispose sur ses serveurs centraux d'une vaste sélection de logiciels éducatifs prêts à être déployés sous forme de packages. De nouveaux titres peuvent y être ajoutés facilement et rapidement. L'entreprise prépare aussi une version française du logiciel de gestion.

L'infrastructure revient à 35 euros, TVA incluse, par poste de travail et par an. Le Skoolmate coûte 499 euros pièce, mais ce prix peut être réduit à 400 euros pièce dans le cadre d'un projet.

"C'est un fameux investissement", déclare Peter Engelen, directeur de l'école Zwaneven, "mais qui est vite amorti, surtout en raison du déchargement du coordinateur ICT qui pourra désormais davantage se consacrer à son rôle d'i-coach et ne devra donc plus passer le plus clair de son temps à résoudre toutes sortes de problèmes informatiques."

L'enseignement primaire belge ne compte qu'un PC pour huit écoliers. Tout le monde s'accorde à dire que nos écoles doivent être d'urgence mieux automatisées. Entre cette nécessité et la réalité, il existe cependant le fossé d'un manque de moyens criant et qui à même tendance à croître en cette période budgétaire difficile. L'écart qui nous sépare des Pays-Bas est toujours plus important. Skool Automatisering est un acteur d'automatisation important, mais il n'est pas le seul sur le marché de l'enseignement néerlandais. L'entreprise possède aujourd'hui une part de ce marché supérieure à treize pour cent, ce qui représente 40.000 postes de travail dans l'enseignement primaire et secondaire. Son CEO, Arjen de Koning, a été élu Entrepeneur néerlandais de l'année 2004. Son groupe Paradigit a réalisé au cours de l'exercice 2007 (se clôturant en avril 2008) un chiffre d'affaires de 129 millions d'euros et occupe 600 collaborateurs.

Nos partenaires