Des millions de perte à cause d'heures supplémentaires non déclarées

07/06/07 à 00:00 - Mise à jour à 06/06/07 à 23:59

Source: Datanews

Les consultants IT ne déclarent pas un dixième de leurs heures supplémentaires environ. Annuellement, cela représente une perte de chiffre d'affaires se chiffrant en millions d'euros.

Quelque 10 pour cent de la semaine de travail des consultants ICT ne sont pas facturés aux clients. Cela se chiffre en millions d'euros de perte de chiffre d'affaires. Voilà ce qui ressort d'une enquête effectuée aux Pays-Bas par Blauw Research à la demande du fournisseur de logiciels de projets Maconomy. Cette enquête a été menée auprès de plus de 200 consultants en communication marketing, ICT, business et d'ingénieurs. Parmi eux, 60 pour cent étaient consultants ICT.La perte de chiffre d'affaires est surtout due au fait que les heures supplémentaires ne sont pas enregistrées avec précision (nombre erroné de projets) et régulièrement (pas immédiatement après leur prestation). Une deuxième cause, c'est que 40 pour cent des personnes interrogées travaillent souvent plus longtemps sur un projet que ce que l'entreprise peut facturer, ce qui fait que leurs heures supplémentaires demeurent impayées.Outre la perte de chiffre d'affaires, l'enregistrement incorrect des heures supplémentaires entraîne d'autres problèmes encore. Comme les consultants ne déclarent pas réellement leurs heures prestées, il est malaisé pour les fournisseurs de services d'effectuer des évaluations correctes du taux d'occupation de leur personnel, du bénéfice et des offres attendus, par exemple.Pas moins de 40 pour cent des consultants indiquent avoir besoin d'instructions plus claires de l'organisation pour l'enregistrement de leurs heures. Dans quasiment trois quarts des organisations, les collaborateurs sont certes invités à noter leurs heures, mais dans moins de la moitié d'entre elles, l'on ne vérifie cependant pas s'ils le font réellement. Maconomy conclut que cette confusion et le manque de réaction sont de nature à alimenter l'imprécision quant à l'enregistrement des heures prestées.

Nos partenaires