Des milliers de sites web prennent en secret vos empreintes digitales

24/07/14 à 13:42 - Mise à jour à 13:42

Source: Datanews

Soyez prudent avec les boutons 'share' et 'follow'. Un fournisseur américain de ce genre de boutons y a incorporé en effet un système de prise d'empreintes digitales permettant de suivre votre comportement de surfeur.

Des milliers de sites web prennent en secret vos empreintes digitales

© iStock

Des chercheurs de la KU Leuven et de la Princeton University américaine ont observé qu'1 site web populaire sur 18 a recours à une espèce de 'technique de prise d'empreintes digitales' (appelée canvas fingerprinting) afin de pouvoir suivre en catimini les activités internet des visiteurs. La technique est diffusée dans 95 pour cent des cas via les boutons 'share' ou 'follow'.

L'américaine AddThis est un fournisseur de ce genre de boutons. Cette entreprise prend une 'empreinte digitale' de quiconque visite l'un des sites web - même s'il ne possède pas de profil sur un site social. A partir de là, le visiteur du site web est identifié et peut être suivi par AddThis. Voilà ce qu'on peut lire sur le site de la KU Leuven.

Comparable aux cookies, mais en plus obstiné

Les empreintes digitales sont comparables aux cookies (mouchards). Mais contrairement à ces derniers, il n'est pas possible de les détecter ou de les bloquer, selon les chercheurs.

Au moyen d'une telle empreinte digitale, AddThis peut donc collecter beaucoup de données sur ses visiteurs. L'on ne sait cependant pas vraiment ce que l'entreprise en fait. Elle pourrait en tout cas les vendre à des annonceurs notamment.

Les boutons Share d'AddThis atteindraient quelque 97 pour cent des internautes belges

Les boutons d'AddThis touchent aux Etats-Unis 97,2 pour cent environ des internautes. Selon les chercheurs, l'ordre de grandeur serait plus ou moins le même dans notre pays. Nombre de sites web, y compris des sites publics, incorporent cette technique de prise d'empreintes digitales indésirable via un bouton d'AddThis. Les développeurs des sites concernés ne sont souvent pas au courant des agissements d'AddThis. (Belga/TV/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires