Des médias internationaux tombent dans le piège Internet Explorer

04/08/11 à 12:20 - Mise à jour à 12:20

Source: Datanews

Une pseudo-étude à propos des 'utilisateurs idiots d'Internet Explorer' fait la une de certains médias internationaux bien connus.

Des médias internationaux tombent dans le piège Internet Explorer

Une pseudo-étude à propos des 'utilisateurs idiots d'Internet Explorer' fait la une de certains médias internationaux bien connus.

Une (fausse) agence d'études canadienne, Aptiquant, a émis plus tôt cette semaine un rapport qui établit un lien entre l'intelligence et le choix du navigateur. Les utilisateurs d'Internet Explorer seraient en moyenne considérés comme plus idiots que ceux d'autres navigateurs. Ce sont les utilisateurs d'Opera qui posséderaient le QI le plus élevé.

De très nombreux sites d'informations, dont CNN, Forbes et The Telegraph, ont repris ce communiqué. Et beaucoup d'entre eux poursuivent sur leur lancée en indiquant que le directeur d'Aptiquant, Leonard Howard, déclare recevoir des mails haineux.

Or Aptiquant semble ne pas exister. Le nom de domaine du site web de la "Psychometric Consulting Company" (sic) paraît avoir été créé le 14 juillet, juste avant le lancement de l'étude. En outre, des pans entiers d'informations publiés sur ce site web ont été tout simplement copiés de l'organisation Central Test existante. Même les noms qui y apparaissent, n'ont pas toujours été modifiés. Chez Aptiquant, personne n'est d'ailleurs disponible, lorsqu'on les appelle.

L'on ne sait pour l'instant pas encore clairement qui se trouve derrière ce canular ('hoax'). Ce coup fait en tout cas penser au programme TV flamand Basta de la maison de production Woestijnvis, qui a fait fureur il y a six mois encore en Flandre. Basta était ainsi parvenu à tromper de nombreux journalistes sur base d'une étude montée de toutes pièces.

Chez Woestijnvis, l'on ricane, mais l'on dément fermement que l'équipe de Basta soit impliquée dans ce nouveau piège. "Tout l'équipe de Basta est actuellement en vacances", déclare Britt Van den Heuvel de Woestijnvis. "Donc, à moins qu'ils aient continué à travailler pendant leurs loisirs, je ne pense pas qu'ils soient concernés. Cela s'apparenterait en outre un peu à du 'copier-coller', n'est-ce pas?" Un clone Basta étranger alors? "Il existe certes un intérêt de l'étranger pour la formule Basta, mais pour l'instant, elle n'a encore été vendue à personne."

En savoir plus sur:

Nos partenaires