Des fans de Trump accusent Microsoft de fraude électorale

02/02/16 à 12:31 - Mise à jour à 13:38

Source: Datanews

Dans leur recherche d'une explication au fait que leur candidat préféré pourtant très populaire Donald Trump ait échoué à la deuxième place lors des pré-élections républicaines dans l'état d'Iowa, des adeptes affirment que Microsoft a influencé les résultats.

Des fans de Trump accusent Microsoft de fraude électorale

© Reuters

Malgré une énorme avance dans les sondages, Trump a dû ce lundi baisser pavillon face à son adversaire Ted Cruz. Marco Rubio s'est classé pour sa part au troisième rang. Nombre de fans de Trump n'ont pas du tout apprécié cette deuxième place et ont aussitôt mis en doute le logiciel Microsoft de comptage des votes, tout en indiquant que l'entreprise est également la deuxième plus importante donatrice financière de Rubio.

La combinaison de ces deux éléments suffit à certains fans pour prétendre que Microsoft a désavantagé Trump dans le comptage des votes par rapport à Cruz. L'ensemble a même fait l'objet du hashtag (mot dièse) #MicrosoftRubioFraud.

Le candidat démocrate Bernie Sanders avait lui aussi émis ces derniers jours des réserves à propos du rôle joué par Microsoft. L'entreprise a réagi en déclarant que son but était simplement de comptabiliser les votes et de jouer un rôle tout à fait objectif.

Il est exact que Microsoft est proportionnellement une importance donatrice de Rubio, mais il nous faut remettre cela dans sa juste perspective. C'est ainsi que Rubio a pour sa campagne électorale reçu 33.100 dollars en tout de la part de Microsoft. Il s'agit là d'une belle somme, mais c'est bien loin d'être suffisant pour avoir un réel impact lors d'élections présidentielles, et c'est relativement peu en comparaison avec le top 10 des donations effectuées par d'autres acteurs en vue. C'est ainsi que Microsoft verse actuellement aussi beaucoup d'argent à Hillary Clinton et même si l'entreprise supporte les deux camps, son centre de gravité se trouvait dans les années précédentes plutôt du côté démocrate.

Autres facteurs

Il semble très invraisemblable que Microsoft ait manipulé les votes. Il est plus plausible que nombre de fans convaincus de Trump ne soient tout simplement pas allés voter. Ou qu'il ait apeuré beaucoup de votants par ses outrages et ses menaces à l'égard d'autres candidats, les musulmans, les Sud-Américains, les Chinois, les femmes, les homosexuels, les journalistes, Obama, les handicapés, les électeurs d'Iowa, les Afro-américains, les prisonniers de guerre, Apple, Bruxelles et bien, bien d'autres encore.

En outre, l'histoire nous a déjà appris que les Américains n'ont absolument pas besoin d'un logiciel ou de l'informatique dans le nuage (cloud computing) pour que des résultats électoraux soient manipulés. Indépendamment du fait qu'il n'est pas toujours évident de s'enregistrer en tant qu'électeur, George Bush Jr. remporta en 2000 la présidence face à Al Gore, après qu'en Floride, quelques cartes perforées aient été déclarées nulles. Toute l'élection tourna alors autour de recomptages sur base des cartes perforées, à savoir des votes exprimés en effectuant des trous dans du papier. C'est finalement Bush qui fut déclaré vainqueur, même s'il s'est avéré par la suite que Gore avait récolté davantage de voix.

En savoir plus sur:

Nos partenaires