Des fabricants ciblent Windows avec des ordinateurs tournant sur Android

24/12/13 à 12:36 - Mise à jour à 12:36

Source: Datanews

Nombre de fabricants d'ordinateurs connus vont présenter lors du principal salon électronique au monde, CES, des ordinateurs portables tournant à la fois sur Windows 8.1 et sur Android.

Des fabricants ciblent Windows avec des ordinateurs tournant sur Android

Nombre de fabricants d'ordinateurs connus vont présenter lors du principal salon électronique au monde, CES, des ordinateurs portables tournant à la fois sur Windows 8.1 et sur Android. Ce faisant, ils s'en prennent en fait au coeur de métier de leur partenaire Microsoft.

La grande tendance lors de CES 2014 qui se tiendra début janvier à Las Vegas, ce seront les dualOS-laptops, à savoir des ordinateurs portables tournant sur Windows 8.1 et sur Android. Samsung fut l'une des premières entreprises à présenter ce genre d'appareil (l'ATIV Q), mais d'autres fabricants d'ordinateurs sautent à présent aussi dans la charrette.

La nouvelle catégorie de produits porte le nom de 'PC Plus'. Il s'agit d'ordinateurs portables à écran tactile, capables de basculer entre Windows et Android et de fixer des applis Android sur un écran de démarrage Windows. Lors du lancement, vous avez le choix: soit Windows, soit Android.

Le fait qu'il ne s'agit pas là d'une 'révolution' à petite échelle ou insignifiante à l'encontre de Windows, ressort de ce que même Intel, partenaire de Microsoft, soutient la démarche des fabricants d'ordinateurs.

Tim Bajarin, consultant chez Creative Strategies, expliquait récemment encore à Time Magazine que le plan 'PC Plus' est très sensé, parce qu'il permet ainsi de rapatrier sur le PC nettement plus d'applis de type tactile. Windows accuse pas mal de retard sur Android en la matière, et l'écart séparant les deux s'accroît plutôt que de se réduire.

Mal

Pour Microsoft, il s'agit évidemment d'une évolution qui pourrait lui faire mal. En effet, si le consommateur se familiarise avec Android sur son ordinateur traditionnel, il pourrait à l'avenir être tenté à en supprimer complètement Windows, ce qui fait que Microsoft pourrait être touchée dans son coeur de métier.

En outre, les développeurs pourraient alors être (encore) moins intéressés de développer des applis pour Windows, en sachant que leurs applis Android tourneront de toute manière sur les appareils dualOS.

Des fabricants d'ordinateurs connus comme Dell, HP, Acer et Samsung lancent du reste aujourd'hui déjà des alternatives à Windows sur le marché: pensez aux Chromebooks bon marché.

L'introduction de PC Plus signifiera-t-elle dès lors la fin définitive de Windows? C'est beaucoup dire et à tout le moins prématuré. La part de marché des Chromebooks est actuellement encore négligeable, et il faudra un certain temps encore, avant que le consommateur moyen achète un PC Plus.

A plus long terme, Microsoft pourrait néanmoins se faire de soucis. Sur les smartphones et les tablettes, les consommateurs sont déjà habitués à 'd'autres environnements que Windows', et si cette évolution se poursuit et gagne le PC traditionnel, il s'agira de voir si Windows pourra aussi résister à cette attaque.

En savoir plus sur:

Nos partenaires