Des étudiants flamands découvrent le 'start-up hotspot' Berlin

08/04/15 à 11:59 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

40 étudiants flamands de dernière année sont en voyage découverte à Berlin, actuellement le plus intéressant 'start-up hotspot' en Europe. L'organisation estudiantine louvaniste AFT ('Academics for Technology') souhaite grâce à ce voyage promouvoir l'entreprenariat auprès de ses membres.

Des étudiants flamands découvrent le 'start-up hotspot' Berlin

. © Reuters

Berlin fait office de véritable plaque tournante pour les petites entreprises débutantes. Londres aussi certes, mais la grande différence, c'est que la scène dans la capitale allemande est plutôt de type organique, tandis que le 'Silicon Roundebout' londonien est surtout un cheval de parade - largement subsidié - du gouvernement britannique et du bourgmestre Boris Johnson.

Mais pourquoi Berlin est-elle si attrayante aux yeux des jeunes entrepreneurs? Parce que le coût tant des logements, de la vie en général et de la façon d'y faire des affaires est étonnamment bas en comparaison avec celui de Londres et Paris d'une part, mais aussi en raison de l'image branchée de la ville, de sa vie nocturne animée et de sa population jeune et de formation poussée.

Aujourd'hui, le start-up capital européen a aussi généré quelques belles petites entreprises, dont la plus connue est assurément Zalando (une visite de sa maison mère Rocket Internet est du reste au programme), alors que Soundcloud et Wunderlist sont aussi des entreprises qui défrayent la chronique.

Chez AFT, l'on a estimé que c'étaient là de bonnes raisons pour organiser un voyage d'études à Berlin en 2015. L'an dernier, c'était Londres qui avait été choisie. Avec l'institut de recherche gantois iMinds comme sponsor et en collaboration avec quelques organisations-soeurs des autres villes estudiantines flamandes, un peu moins de quarante étudiants (essentiellement de dernière année) et d'autres personnes intéressées ont été jugés prêts à effectuer ce voyage.

"Nous entendons non seulement faire connaître la scène berlinoise des startups aux participants", explique l'organisatrice Miriam De Wolf d'AFT, "mais ceux qui sont vraiment intéressés par l'entreprenariat se verront ainsi confortés dans leur idée. Ils seront peut-être plus rapidement enclins à démarrer aussi une petite entreprise en Belgique pendant ou après leurs études."

"La KULeuven accorde certes de l'attention à l'entreprenariat, mais jusqu'il y a peu, le lancement d'un projet personnel était encore trop peu considéré comme une alternative valable à un emploi classique. Nous, nous tenons le langage suivant: 'Vous voyez, vous n'avez pas besoin d'écumer tous les salons de l'emploi car créer une petite entreprise, c'est tout aussi bien'."

Le précédent voyage d'études (à Londres donc) a engendré quelques résultats encourageants, selon l'organisation estudiantine. Un participant aurait même rejoint la capitale britannique pour y travailler pour un starter, alors que d'autres se sentirent si inspirés qu'ils créèrent une petite entreprise en Belgique. "De plus, nous avons conservé des contacts intéressants de ce voyage", y déclare-t-on. "C'est ainsi que nous organisons en collaboration avec l'accélérateur 'Entrepreneur First' basé à Londres notre hackathon 'Apps for Students', pour ne citer que lui."

Data News est aussi de la partie cette fois et vous fera quotidiennement un compte-rendu du voyage berlinois. Le programme est en tout cas alléchant. C'est ainsi qu'est prévue notamment une visite de l'accélérateur Startupbootcamp, mais aussi une participation à de passionnants 'tech-meetups' et des passages chez les 'toppers' 6Wunderkinder et Rocket Internet entre autres.

En savoir plus sur:

Nos partenaires