Des escrocs allemands refont surface avec un 'Registre Internet Belge'

25/10/07 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

L'association internet belge Isoc Belgium met en garde contre un nouveau mailing provenant d'escrocs allemands. Ce courriel est envoyé aux propriétaires de noms de domaine .be invités à se faire enregistrer dans le 'Registre Internet Belge'. S'ensuit alors une facture de quasiment 1.000 EUR.

L'association internet belge Isoc Belgium met en garde contre un nouveau mailing provenant d'escrocs allemands. Ce courriel est envoyé aux propriétaires de noms de domaine .be invités à se faire enregistrer dans le 'Registre Internet Belge'. S'ensuit alors une facture de quasiment 1.000 EUR.

Deutscher Adressdienst (DAD GmbH) lance une nouvelle campagne de mailing, indique l'Internet Society Belgium (Isoc). La petite entreprise allemande expédie en effet aux propriétaires de noms de domaine .be un courriel trompeur les invitant à s'enregistrer dans le 'Registre Internet Belge'. S'ils le font, ils se voient ensuite présenter une facture d'un montant de 958 euros.

Isoc a déjà dénoncé le problème auprès des Affaires économiques et de la Justice (parquet). Le gestionnaire des noms de domaine DNS.be a également été informé et a déposé une plainte auprès du ministère public d'Hambourg. DNS.be espère que les autorités allemandes obligeront l'entreprise à cesser ses activités.

En Belgique, Unizo a également introduit une plainte contre DAD. Unizo a constaté que DAD entend avec le 'Registre Internet Belge' combler le vide laissé par les escrocs du 'Guide des entreprises Internet'. Le 14 août, le 'Guide des entreprises Internet' avait été condamné par le tribunal du commerce de Gand à une amende de 10.000 euros chaque fois qu'il enverrait de nouveaux formulaires d'enregistrement trompeurs. Selon Unizo, le 'Registre Internet Belge' enfreint la loi sur les pratiques commerciales, de la même manière que le 'Guide des entreprises Internet'.

En Europe, il existe de nombreuses initiatives qui tentent de soutirer de l'argent à des entreprises peu attentives. Tel est notamment le cas de Fair Guide, de Professional Directory ou de European City Guide.

Nos partenaires