Des entreprises internet signent un code comportemental contre la haine

01/06/16 à 09:51 - Mise à jour à 09:51

Facebook, Twitter, YouTube, Google et Microsoft ont signé un code comportemental afin de s'opposer aux messages propageant la haine. Tout contenu à caractère haineux et tout appel à la violence devraient de ce fait pouvoir être supprimés d'internet dans les 24 heures.

Des entreprises internet signent un code comportemental contre la haine

© iStock

Les entreprises internet et la Commission européenne ont conclu des accords en la matière. D'autres entreprises de médias sociaux et plates-formes en ligne ont adhéré au code comportemental. Le point essentiel, c'est que les pays membres de l'UE convertissent la réglementation européenne contre le racisme et la haine de l'étranger en une loi nationale et qu'ils l'appliquent, selon Bruxelles.

Les parties sont d'accord sur le fait que les messages de haine exercent une influence négative. 'Les médias sociaux sont malheureusement utilisés par des groupes terroristes en vue de radicaliser les jeunes, ainsi que par des racistes pour propager la violence et la haine', déclare la commissaire européenne Vĕra Jourová (Justice). 'Cet accord représente un important pas en avant pour garantir qu'internet reste un lieu d'expression libre et démocratique.'

Les organisations de défense des droits numériques des citoyens EDRI et Acces Now émettent cependant de nettes critiques à l'égard de l'accord. Elles estiment en effet que les organismes sociaux y ont été beaucoup trop peu impliqués. Le code comportemental donnerait trop de pouvoir à la 'poignée' d'entreprises concernées et ferait ainsi passer la loi au second plan.

En outre, il y a de 'sérieux risques' que la liberté d'expression soit sapée, étant donné que le contenu controversé serait mis hors ligne. Les organisations affirment encore que l'accord enfreint probablement les droits fondamentaux car la limitation de ceux-ci ne peut être réglée que par la voie légale.

(ANP/WK)

En savoir plus sur:

Nos partenaires