Des écoles vont expérimenter activement les tablettes

Source: DataNews

L'année scolaire prochaine, de nombreux écoliers vont pour la première fois faire connaissance avec l'ordinateur tablette dans la classe. 30 écoles feront en effet partie d'un projet pilote avec l'éditeur Plantyn, mais en outre, nombre d'écoles vont aussi expérimenter la technologie des tablettes de leur propre initiative et à petite échelle. Dans le projet pilote de l'éditeur Plantyn, l'on trouve des écoles de l'enseignement primaire, secondaire et supérieur. L'utilisation des tablettes dans la classe différera fortement d'une école à l'autre. Certaines écoles travailleront avec une tablette par élève, comme le Sint-Pieterscollege - Sint-Jozefhandelsschool (SPSJ) bien connu de Blankenberge, où - malgré les protestations d'une douzaine de parents -, tous les élèves devront acheter un iPad d'Apple. Les élèves de la première et de la troisième année de l'école Onze-Lieve-Vrouw-Presentatie de Sint-Niklaas suivront eux aussi les cours avec une tablette personnelle. Là, la direction a opté pour un Acer Iconia Tab A510. Les parents peuvent acquérir l'appareil par le biais de l'école et le payer par mensualités.

L'année scolaire prochaine, de nombreux écoliers vont pour la première fois faire connaissance avec l'ordinateur tablette dans la classe. 30 écoles feront en effet partie d'un projet pilote avec l'éditeur Plantyn, mais en outre, nombre d'écoles vont aussi expérimenter la technologie des tablettes de leur propre initiative et à petite échelle. Dans le projet pilote de l'éditeur Plantyn, l'on trouve des écoles de l'enseignement primaire, secondaire et supérieur. L'utilisation des tablettes dans la classe différera fortement d'une école à l'autre. Certaines écoles travailleront avec une tablette par élève, comme le Sint-Pieterscollege - Sint-Jozefhandelsschool (SPSJ) bien connu de Blankenberge, où - malgré les protestations d'une douzaine de parents -, tous les élèves devront acheter un iPad d'Apple. Les élèves de la première et de la troisième année de l'école Onze-Lieve-Vrouw-Presentatie de Sint-Niklaas suivront eux aussi les cours avec une tablette personnelle. Là, la direction a opté pour un Acer Iconia Tab A510. Les parents peuvent acquérir l'appareil par le biais de l'école et le payer par mensualités.

D'autres écoles testeront les tablettes dans une ou plusieurs classes ou années: souvent à petite échelle. Il s'agira alors d'iPad, mais aussi de tablettes fonctionnant avec le système d'exploitation concurrent Android, qui sont souvent plus économiques. Beaucoup d'écoles attendent du reste aussi explicitement Windows 8 de Microsoft. "Windows 8 a le potentiel pour être une réponse claire à Android et pour servir de 'casseur' du marché", déclare Frederiek Berthier, coordinateur ICT didactique à l'OLV Groeninge (Courtrai).

Le système de rotation sera un type d'utilisation populaire des tablettes. Dans ce genre de scénario, les tablettes sont achetées par l'école, et les enseignants peuvent, s'ils le désirent, les utiliser pour améliorer leurs cours. Il s'agit alors souvent d'une sorte de valise sur roues avec station de recharge incorporée, dans laquelle toutes les tablettes sont regroupées. La commande s'effectue centralement.

La province d'Anvers, chef de file

Le Provinciaal Instituut voor Technisch Onderwijs (PITO) de Stabroek notamment opte pour ce système. "En tout, il s'agit de 40 iPad à ranger dans une valise permettant leur recharge et la synchronisation du software", explique la directrice Katleen Lauwaerts. "Dans un premier temps, les appareils seront utilisés pour les cours de néerlandais", ajoute-t-elle. La province d'Anvers a élaboré l'adjudication et investit en tout 51.000 euros (hors TVA) pour l'acquisition des tablettes. Outre le PITO, l'on recense aussi 3 autres écoles de jour à Anvers. C'est 'Apple Premium Reseller' Easy-M qui a décroché le contrat. La province d'Anvers entend du reste jouer un rôle de chef de file. Les différents réseaux d'enseignement - provincial, communal, catholique et de la communauté - siègent au sein du comité de concertation commun, ce qui est quand même assez unique dans un paysage pédagogique morcelé.

Le matériel pédagogique numérique sera mis gratuitement à la disposition des écoles concernées par Plantyn qui a développé une appli pour iOS (iPad) et supporte aussi les plates-formes Android et Windows. "Nous comptons ici sur l'input et le feedback des écoles. Nous souhaitons que les enseignants nous disent quelle fonctionnalité ils souhaitent exactement, afin que nous leur proposions ainsi la meilleure solution", affirme Katrien Troubleyn, éditrice pour l'enseignement secondaire des langues chez Plantyn. "L'objectif est de fondre tout cela dans un modèle commercial d'ici l'année scolaire suivante", ajoute Katrien Troubleyn. Chez l'éditeur Van In, un projet pilote est du reste aussi en cours dans plusieurs écoles. "Ce sont les maisons d'édition qui ont les clés pour une grande percée des tablettes. Toutes les écoles examinent surtout la façon d'amener du contenu vers la tablette", conclut Joris Desseyn, consultant 'ICT in education' à la HUBrussel.

Vous en saurez plus sur les tablettes dans l'enseignement dans le dossier 'Back to School' qui paraîtra dans le numéro 13 du 7 septembre de Data News.

Nos partenaires