Des drones surveilleront bientôt les grands événements et les zones dangereuses en Belgique

05/03/15 à 16:19 - Mise à jour à 16:19

Source: Datanews

La firme de sécurité Securitas Belgique envisage d'utiliser des drones pour des missions de surveillance, comme pour de grands événements ou de sites à risques tels des zones industrielles chimiques.

Des drones surveilleront bientôt les grands événements et les zones dangereuses en Belgique

© iStock

D'une enquête récente effectuée par Securitas en France, il apparaît que les drones pourraient représenter une importante valeur ajoutée dans les missions de surveillance. Il en résulte que Securitas Belgique planifie de recourir à ces petits avions sans pilote pour surveiller du ciel des événements conséquents comme des festivals et des manifestations ou des zones à risque.

Activités suspectes

Les appareils pourraient détecter la nuit des activités suspectes et contribuer à la sécurité des agents lors de la surveillance d'endroits à risque. C'est du moins ce que pense Gerrit Bellon de Securitas. 'Les drones pourraient voler de manière autonome dans les zones industrielles chimiques dangereuses pour y détecter par exemple de mini-fuites de gaz dans les canalisations, ce qui permettrait aux agents de surveillance de rester à une certaine distance.'

En octobre 2014, le consortium Ansecur était créé à la demande de la 'Vlaams Agentschap Ondernemen'. Il s'agit là d'une plate-forme où plusieurs entreprises de surveillance et centres de la connaissance collaborent pour examiner quelles missions de contrôle les drones pourraient exécuter.

Utilisation commerciale des drones interdite en Belgique

En Belgique, l'utilisation commerciale des drones est provisoirement encore interdite. Notre pays accuse ainsi du retard sur les états voisins. Le problème, c'est que les drones sont soumis à la loi sur le respect de la vie privée, parce qu'ils collectent des données sur des citoyens. Les personnes filmées doivent par exemple savoir qu'elles sont filmées, par qui et dans quel but. Les images ne peuvent être utilisées que dans un seul but précis, et l'utilisation de l'appareil doit être signalée auprès de la Commission vie privée. En outre, la loi sur les caméras stipule aussi que les personnes filmées doivent donner leur autorisation pour être filmées.

De plus, l'usage des drones est actuellement très restreint en raison de la réglementation sur l'utilisation de l'espace aérien. Aujourd'hui, les drones doivent toujours décoller d'un terrain reconnu par le DGTA (directorat général du transport aérien). En outre, ils sont autorisés à voler à une hauteur maximale de 120 mètres et uniquement dans une zone de 400 mètres autour du point de départ. Ils doivent aussi rester à une distance de 200 mètres de toute zone bâtie.

En Belgique également, l'on planche sur un nouveau cadre législatif, afin de faciliter l'utilisation commerciale des drones.

(MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires