Des drones pour combattre la malaria

02/08/17 à 13:54 - Mise à jour à 13:54

Une équipe néerlandaise va s'attaquer aux moustiques porteurs de la malaria en Afrique à l'aide d'un drone et d'un insecticide biologique. Une campagne de crowdfunding a été mise en place pour financer le projet.

Des drones pour combattre la malaria

© antimalariadrones.com

"À l'automne, nous partirons pour l'ouest du Kenya. Nous survolerons des rizières avec des drones et nous les pulvériserons avec un insecticide biologique. Nous démontrerons ainsi que les drones jouent un rôle majeur dans la diminution significative de la population de moustiques dans les rizières." C'est ce qu'affirment sur leur site web les deux entrepreneurs néerlandais et l'entomologiste médical de l'Université de Nairobi (Kenya) à l'origine de l'initiative.

Octocoptère

Le projet est associé à une recherche. "Avant, pendant et après la pulvérisation, nous mesurerons la densité des (larves de) moustiques dans l'eau. L'objectif est de mesurer l'effet sur la population de moustiques sur une plus longue période."

Les résultats de cette recherche doivent être connus à la fin de cette année. "En cas de réussite, nous envisagerons une approche efficace à grande échelle de la lutte contre la malaria à l'aide de drones."

Pour ce test, ils utilisent un octocoptère, un drone muni de huit hélices conçu pour des applications agricoles. Il peut porter un réservoir de 10 kilos de liquide et pulvériser ainsi un terrain de 1 hectare.

Crowdfunding

La malaria est transmise par des moustiques qui ont piqué des personnes contaminées et vont ensuite piquer des personnes saines. Tant qu'il n'y a aucun vaccin, la lutte contre la malaria passe surtout par la distribution de sprays insecticides destinés à traiter les murs des maisons et de moustiquaires traités à l'insecticide pour les chambres.

Ce projet néerlandais tente de déterminer si les drones peuvent venir compléter ce dispositif. "Ce projet est axé sur la lutte préventive contre le moustique dans ses lieux de ponte", expliquent les initiateurs.

Pour l'instant, le projet des drones antimalaria, pour lequel les initiateurs collaborent entre autres avec la Fondation néerlandaise contre la malaria, a récolté 18 000 euros via crowdfunding, dont 14 pour cent ont déjà été promis.

L'Organisation mondiale de la Santé veut avoir éradiqué totalement la malaria d'ici 2030. Le nombre de cas ne cesse de régresser partout dans le monde. Selon les derniers chiffres, on comptait 212 millions de cas de malaria en 2015, la plupart en Afrique. À l'époque, 429 000 personnes sont décédées de la maladie, soit une baisse de 62 pour cent depuis 2000.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos