Des documents WikiLeaks démontrent comment la CIA manipule des images de webcam

04/08/17 à 11:29 - Mise à jour à 11:29

La CIA, agence de renseignement américaine, utilise un outil spécial pour éviter que des webcams et microphones enregistrent ses infiltrations. C'est ce que révèle le site de lancement d'alertes WikiLeaks.

Des documents WikiLeaks démontrent comment la CIA manipule des images de webcam

© NEST

Dans les films d'action, on voit des espions pirater rapidement une caméra de surveillance de manière à ne laisser aucune trace de leurs actions. Et si vous vous demandiez si ça se passe aussi comme ça dans la réalité, voici la réponse : "Oui, en tout cas à la CIA".

Le site de lancement d'alerte WikiLeaks a révélé l'existence de "Dumbo", l'outil que la CIA utilise pour manipuler caméras et microphones. Le site a publié plusieurs manuels de Dumbo, dont la première version date de 2012 et la dernière de 2015.

Clé USB

Le programme tourne à partir d'une clé USB. Il faut insérer la clé dans l'ordinateur connecté aux caméras ou microphones que l'agent de la CIA veut désactiver. Dumbo détecte automatiquement tous les processus qui ont accès au dispositif d'enregistrement. Il peut s'agir d'appareils connectés localement, mais aussi de dispositifs connectés à l'ordinateur par le Bluetooth ou le WiFi.

Nettoyer les traces

Les microphones et adaptateurs réseau connectés sont automatiquement éteints. Les enregistrements en cours sont endommagés. En paramétrant une minuterie, l'agent de la CIA peut rétablir tous les paramètres de manière à ce que les enregistrements reprennent par la suite. Il peut ainsi effacer toutes les traces de son infiltration. Dumbo fonctionne uniquement sur les ordinateurs Windows.

Les documents WikiLeaks font partie de Vault 7, nom sous lequel le site web de lancement d'alertes a déjà révélé que la CIA garde le secret sur des failles dans plusieurs systèmes d'exploitation et les utilise pour espionner.

En savoir plus sur:

Nos partenaires