Des concurrents de Proximus réclament un dédommagement

30/10/09 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

Plusieurs membres de la Platform Telecom Operators & Service Providers actifs sur le marché des entreprises, dont Telenet, Mobistar et KPN Group Belgium (Base), ont introduit chacun séparément une demande de dédommagement à l'encontre de leur homologue dans le secteur, Proximus.

Plusieurs membres de la Platform Telecom Operators & Service Providers actifs sur le marché des entreprises, dont Telenet, Mobistar et KPN Group Belgium (Base), ont introduit chacun séparément une demande de dédommagement à l'encontre de leur homologue dans le secteur, Proximus.

Ces opérateurs déclarent que Proximus se livre à un abus de pouvoir sur le marché des grosses sociétés. En mai dernier, le Conseil belge de la concurrence a constaté l'abus de pouvoir de Proximus, selon la Platform Telecom Operators & Service Providers. Les opérateurs qui exigent réparation, souhaitent que le tribunal désigne un expert pour déterminer le montant précis du dommage. L'amende de 66,3 millions d'euros infligée à Proximus par le Conseil de la concurrence ne suffit pas, selon eux.

A cause de ce qu'on appelle une "margin squeeze", Proximus n'aurait pas joué le jeu honnêtement sur le marché mobile des grandes sociétés. C'est KPN Group Belgium (Base) qui a été le premier à tirer la sonnette d'alarme, à la suite de quoi le Conseil de la concurrence avait infligé l'amende en question à Proximus.

La Platform Telecom Operators & Service Providers se range derrière l'initiative commune de ses membres individuels, déclare Benoît Scheen, président de cette plate-forme. Pour les opérateurs, le groupe Belgacom se rend davantage coupable d'abus.

Source: Belga

Nos partenaires