Des communications internationales à tarif réduit chez Base

15/05/07 à 00:00 - Mise à jour à 14/05/07 à 23:59

Source: Datanews

L'opérateur mobile Base lance 'Zoniq', un abonnement permettant aux utilisateurs d'appeler à l'étranger à un tarif jusqu'à 70 pour cent plus économique. Il vise les particuliers et les indépendants qui se rendent régulièrement à l'étranger.

Base est en quête de nouvelles opportunités de croissance. Avec 'Zoniq' ([www.zoniq.eu]), il vise un groupe de quelque un demi-million de personnes qui séjournent souvent à l'étranger. L'opérateur mobile compte 2,13 millions de clients actifs et entend avec Zoniq attirer surtout les abonnés de Proximus. Il a défini deux régions, dont la première couvre neuf pays (Pays-Bas, Allemagne, France, Espagne Italie,...). Il sera désormais possible d'appeler de ces pays pour 0,35 euro par minute. La personne appelée paiera 0,30 euro par minute. L'activation de cette formule d'abonnement revient à 20 euros (y compris 10 euros de minutes d'appel). L'abonnement proprement dit coûte 10 euros par mois. On ne sait pas encore clairement si Zoniq sera aussi introduit dans les autres 'pays KPN' que sont les Pays-Bas et l'Allemagne. Précédemment, la marque Base avait déjà été exportée en Allemagne.Grâce à cette nouvelle formule, Base va aussi quelque peu concurrencer Transatel, un opérateur GSM virtuel (MVNO) indépendant, qui a des accords avec Base en Belgique et qui s'occupe surtout d'abonnements transfrontaliers. A l'entendre, l'opérateur ne marchera cependant pas sur les plates-bandes de Sympac, la filiale KPN qui propose également en Belgique des services mobiles internationaux pour les grandes sociétés. Base même continuera à se focaliser sur le marché à la consommation.L'opérateur mobile insiste aussi sur le fait que Zoniq n'est pas le résultat du groupe Mobile Challengers ([www.mobilechallengers.eu]) qui a été créé lors du récent congrès 3gsm de Barcelone. Il s'agit là plutôt d'un groupe de lobbying qui entend défendre les intérêts des acteurs mobiles arrivés plus tard sur le marché et qui éprouvent des difficultés à faire face aux plus grands opérateurs. Ce groupe a évolué pour comprendre aujourd'hui huit opérateurs, soit 80 millions d'abonnés. Il est toutefois étonnant que la nouvelle formule Zoniq repose sur des collaborations avec des opérateurs (Bouygues, Wind,...) qui font aussi partie du groupe des challengers.

Nos partenaires